Focus sur les sorties All-New Marvel Now de Janvier

All-New Marvel Now Review Comic Talk

Jeffzewanderer Par

Janvier, c’était l’arrivée de la première vague de titres estampillés All-New Marvel Now. Comic Talk a donc décidé de vous proposer un petit bilan de ces titres en ressuscitant les focus, ces mini-reviews de l’époque où Comic Talk était une rubrique.

#review All-NewMarvelNowPointOne 1 Toutes les histoires (des stand-alones sauf Loki) sont bonnes et donnent envie. Une réussite 4/5

A tout seigneur tout honneur, et pour une fois ce n’est pas pour déplorer une arnaque. Oui All-New Marvel Now .1 est cher ($6), mais il est surtout BON ! Le « récit cadre », mettant en scène Loki à la recherche de cinq clés magiques, n’encadre pas vraiment mais aménage des pauses bienvenues entre les autres histoires courtes. Et Loki lui-même est plutôt bien écrit, retors à souhait.

Les Invaders ont droit à un prologue (qui n’est pas vraiment un stand-alone, pardon pour l’erreur dans le tweet) plutôt efficace où on découvre la nouvelle méchante qui va les traquer pour l’empire Kree. Mais surtout on a droit à de vraies histoires courtes pour Black Widow, Miss Marvel, le Silver Surfer et les Avengers.

Silver Surfer, par Dan Slott et Mike Allred, est à la fois drôle et poétique et le dessin est juste parfait vu le récit. On y voit le Surfer accompagné de Dawn, une jeune terrienne qui va à priori l’accompagner dans ses voyages, aller assister à un festival sur une lointaine planète.

Miss Marvel nous permet de découvrir Kamala Khan, nouvelle titulaire du nom, et surtout d’origine Pakistanaise et musulmane. Le buzz était là depuis l’annonce, et en effet cette mini histoire joue dessus. Plus qu’un adversaire anecdotique, on découvre son univers, sa petite famille, et c’est un régal. C’est drôle, enlevé, bien servi par le dessin stylisé d’Adrian Alphona. Oui c’est attendu (on joue beaucoup sur l’origine/la religion de l’héroïne) mais c’est bien fait et ça suffit pour allécher.

Avengers réutilise un subplot lancé dans Avengers #11 ou Sunspot et Cannonball où le duo retournait un agent désabusé d’AIM, et montre le duo chargé d’une mission d’infiltration. Evidemment ça tourne mal, et le résultat est hilarant (même si niveau point d’entrée pour le nouveau lecteur il faut reconnaître que c’est loupé).

Enfin je vais dire tout le bien que je pense de Black Widow dans quelques paragraphes, donc disons simplement que cette histoire courte est aussi réussie que la série. J’ai juste du mal avec le fait que Natasha appelle un des ses ennemis « dude » (ça ne colle pas trop avec sa façon de parler je trouve) mais cette broutille ne gâche en rien le récit.

All-New Marvel Now Review Comic Talk

#review AvengersWorld 1 Trois intrigues spectaculaires menées de front (Madripoor, AIM, des aliens…), la série voit grand 4/5

#review AvengersWorld 2 On se concentre sur l’intrigue avec AIM. Du potentiel pour la suite vu le vilain, mais la pause vient trop tôt 3,5/5

Alors que Avengers #24.NOW lançait le mois dernier l’acte 2 du run de Jonathan Hickman, voilà le scénariste associé à Nick Spencer (co-scénariste) et Stefano Caselli pour lancer une vraie nouvelle série. On y suit la même équipe que dans Avengers, dans d’autres aventures. Cette indépendance des deux titres fait d’Avengers World un très bon point d’entrée pour qui voudrait découvrir les Avengers.

Et si on reproche parfois à Hickman de trop faire traîner les choses avant de nous offrir du grand spectacle, il semble rectifier le tir dans le premier numéro. Trois intrigues sont lancées : les manigances de Gorgon et The Hand à Madripoor (et on n’a pas droit qu’à des ninja), la population de toute une ville qui disparaît en Italie, et AIM qui agrandit l’île dont il se sont emparés pour en faire leur QG. Du blockbuster de grande qualité à priori.

Mais dès le second numéro on retrouve un rythme plus Hickmanien. Déjà le récit se focalise exclusivement sur l’intrigue autour d’AIM, ce qui est un peu dommage, la multiplication des intrigues apportant de la densité au comic. Ça reste néanmoins très bon, le vilain ayant un potentiel certain. Mais il manque un peu d’action, vu qu’on a surtout droit à une longue conversation (bien écrite certes) de Smasher avec le leader d’AIM, et à des flash-back à propos du passé de l’héroïne avec son grand-père.

Du coup le côté spectaculaire qui faisait l’attrait du premier numéro et justifiait l’existence de la série à côté d’Avengers n’est plus là. A voir les mois suivants quand même, vu la qualité globale, mais ça risque d’être « seulement » une bonne série Avengers de plus.

All-New Marvel Now Review Comic Talk

Avengers World #2

#review GuardiansOfTheGalaxy 11.NOW Enchaînement de scènes de dialogue certes sympas, mais le tout manque de direction 3,5/5

#review All-NewX-Men 22.NOW Belle scénette entre Scott et Jean, et l’arrivée des Shi’ar lance efficacement le crossover avec les GoG 4/5

Ces deux numéros sont sensés être les deux premières parties du mini crossover « The Trial Of Jean Grey », où les Shi’ar décident de juger la jeune Jean pour les crimes qu’elle a commis (va commettre ? aura déjà commis ?) en tant que Phoenix lorsqu’elle était (sera ?) adulte. Bon en fait c’est facile à comprendre après une aspirine, et All-New X-Men #22.NOW lance efficacement l’histoire avec l’arrivée des Shi’ar sur Terre. Le numéro nous offre même une petite scène de dialogue entre les jeunes Scott et Jean très réussi, montrant bien la tension entre eux, le tout avec juste ce qu’il faut d’humour.

Le problème c’est que Guardians Of The Galaxy #11.NOW n’a apparemment pas eu le mémo lui signalant qu’il était la deuxième partie du crossover. On a donc droit à une énième scène de dialogue dans un bar, sans rapport avec l’histoire. Sans rapport avec grand-chose d’ailleurs. Bref encore un numéro qui ne va nulle part, mais assez bien écrit pour qu’on en lise les vingt-deux pages avec plaisir. Les dialogues son bien tournés, le dessin est beau. Et à la dernière page les Guardians rejoignent enfin le crossover, à la bourre.

Niveau accessibilité All-New X-Men #22.NOW n’est pas le pire moyen de commencer la série, comme tout début de story arc, mais il n’a rien de particulièrement accessible non plus. A la limite il valait mieux se lancer juste à la conclusion de Battle Of The Atom, comme ça au moins quitte à prendre le train en marche, on arrivait au début du nouveau statu quo (les jeunes X-Men chez Cyclops…).

Pour Guardians Of The Galaxy soyons juste il y a si peu de lien entre les numéros qu’à part à arriver au milieu d’un (rare) diptyque, vous pouvez prendre la série en cours à n’importe quel moment, alors pourquoi pas avec ce numéro ? Surtout que sinon il vous faudra attendre la fin du crossover pour avoir une autre opportunité. Mais tant qu’à faire prenez aussi le numéro précédent, il était plus rigolo.

All-New Marvel Now Review Comic Talk

#review All-NewInvaders 1 Début un peu convenu mais pitch (les Kree veulent 1 artefact que détiennent les Invaders) qui a du potentiel 3,5/5

Là sans surprise niveau accessibilité c’est impeccable. En même temps, pour le premier numéro d’une nouvelle série, il vaut mieux. Le pitch est simple, comme on a pu le découvrir dans All-New Marvel Now .1 : de nos jours les Kree veulent récupérer un artefact surpuissant qui est entre les mains des Invaders (Cap America, Bucky, Namor et la Human Torch originelle) depuis la seconde guerre mondiale. Et c’est une nouvelle méchante, Tanalth The Pursuer (pensez Ronan en femme) qui est chargée de cette mission.

Ce numéro est efficace, posant bien les enjeux et éléments essentiels de ce qui pourrait faire une très chouette mini-série (je suis moins sûr que ce pitch tienne pour une ongoing, mais bon il peut évoluer). On suit principalement Jim Hammond alias Human Torch, tandis qu’il essaie de se construire une petite vie sympa dans une de ces charmantes petites villes dont regorge le Midwest Américain. C’est un peu cliché, mais bon, la recette est efficace et James Robinson est suffisamment bon scénariste pour capter notre attention malgré ce côté convenu. Et les dessins très réalistes de Steve Pugh sont un vrai régal à contempler.

Bref pas sûr que tout ça débouche sur une série indispensable, mais sur un bonne histoire bien dessinée c’est probable alors si vous avez 4€ dont vous ne savez pas quoi faire, il y a de pires usages.

All-New Marvel Now Review Comic Talk

#review SavageWolverine 14.NOW Isanove inspiré au dessin (Andy Kubert X Jae Lee) et scénar façon polar sur fond de prohibition sympa 4/5

Là encore c’est un bon point d’entrée pour le lecteur, mais ça tient plus au format de la série (qui est en fait constituée de mini-séries réalisées par des auteurs de prestige qui se succèdent sans lien les unes avec les autres) qu’à All-New Marvel Now. Disons qu’au moins le gros « 1 » sur la couverture n’est pas (trop) trompeur.

Nouvel histoire donc, et nouvel auteur pour nous la raconter. Cette fois c’est le coloriste français Richard Isanove (Origin) qui s’y colle, réalisant à la fois le scénario et les dessins. Et cette casquette d’homme orchestre lui va plutôt bien. On avait déjà quelques fois l’occasion de voir les dessins d’Isanove (une histoire courte dans X-Men Unlimited, les covers de Man With No Name chez Dynamite…), et le bougre est toujours aussi bon, même sur un format plus long. Il s’est même amélioré, se reposant certes toujours beaucoup sur ses couleurs façon peinture, mais ayant aussi affûté son trait. Si bien que le résultat final évoque toujours un peu Andy Kubert pour la base, croisé avec Jae Lee pour les finitions. Et la narration est impeccable.

Niveau scénario il ne s’en tire pas mal non plus, avec une histoire qui fleure bon le polar noir, pendant les dernières heures de la prohibition. Logan y joue les bootleggers et comme on peut s’y attendre, ça tourne au tragique. Ça n’a pas l’air d’être l’histoire la plus originale du siècle, mais l’atmosphère est là. Et Logan, des gangsters, une histoire de vengeance et une demoiselle en détresse, bien fait c’est comme un mojito : même si on connaît, ça reste un cocktail savoureux. Alors à la votre !

All-New Marvel Now Review Comic Talk

#review All-NewX-Factor 1-2 Casting inédit (Gambit/Polaris/Pietro) mais esprit X-Factor préservé : aventure, humour, 1 poil de mystère 4/5

Là encore on est face à un vrai numéro un, un nouveau départ pour une nouvelle équipe. Alors oui, c’est la « suite » d’X-Factor, et il y a une ou deux références à l’équipe que Jamie Madrox dirigeait et à un ou deux évènements de l’ancienne série. Mais autant ça réjouira les anciens lecteurs, qui seront heureux de voir la continuité prise en compte, autant ça ne gênera pas les nouveau venus. La compréhension du récit ne nécessite pas de saisir ces référence (du style on évoque le fait que Polaris et Quicksilver se sont battu, si vous avez lu c’est bien vous vous en souvenez, sinon ben on vous le dit là et baste). Bref Peter David sait manipuler la continuité pour en faire un outil mais jamais un obstacle.

Nouvelle série donc, où Polaris mène une équipe sponsorisée par la mystérieuse entreprise Serval Industries (aucun rapport avec Wolverine, jadis appelé Serval en France mais jamais aux USA). Leur mission : aider les gens. Pour ce premier diptyque ça consiste à sauver des mutants prisonniers d’AIM (ils sont partout ceux-là en ce moment) condamner à jouer les rat de laboratoire.

Gambit, nouveau venu dans l’équipe, sert de porte d’entrée au lecteur, et c’est réussi. Peter David réussit à bien écrire le cajun, à cheval entre le monde des X-Men et celui des voleurs. Globalement on retrouve bien le mélange entre action « sérieuse » et humour (dans les dialogues notamment) qui faisait tout les sel des grandes heures d’X-Factor. Et il y a un joli subplot autour d’Harrison Snow, patron de Serval Industries, à savoir : pourquoi fait-il tout ça ? Par pur altruisme ? A voir…

Seul petit bémol, il faut s’habituer au trait très stylisé de Carmine Di Giandomenico, mais on s’y fait. X-Factor a donc trouvé son digne « successeur » en All-New X-Factor, et ce nouveau départ donne à la série le coup de fouet nécessaire pour embrayer après une fin que j’avais trouvée laborieuse.

All-New Marvel Now Review Comic Talk

#review BlackWidow 1 Stand-alone efficace pour planter le décor, un pitch solide et des dessins à tomber, ce thriller est un pur régal 4,5/5

Et on finit par le petit bijou de cette première salve de titres All-New Marvel Now. J’avais vu que la critique était enthousiaste, dès les premières pages j’ai compris pourquoi. Phil Noto livre sa plus belle prestation depuis longtemps. On retrouve tout ce qui fait habituellement l’attrait de son dessin (trait faussement naïf, couleurs éthérées…) et aucun des défauts (aucune trace de cette raideur excessive des personnages, les visages sont parfaitement expressifs).

A cela s’ajoute un pitch solide : Black Widow décidant de sillonner le monde afin d’accomplir des missions diverses dont chacune est un acte de repentance pour ses crimes passés (sans que chaque mission soit liée à un crime précis hein, sinon ça risquerait de vite faire artificiel). On avait déjà vu cette idée exploité dans l’arc « The Widow’s Ledger » d’Avengers Assemble (qui lui-même était inspiré par la réplique du film Avengers où Black Widow déclarait « I have red in my ledger » pour justifier sa nouvelle vocation super-héroïque, voilà vous savez tout).

Nathan Edmundson, brillant sur The Activity mais décevant sur Grifter, confirme ici toute l’étendue de son talent. L’intrigue est percutante, bien racontée, servie par des dialogues efficaces. Et l’idée de faire de ce premier numéro un stand-alone est excellente. On rentre ainsi tout de suite dans l’action, et les tenants et les aboutissants de la série sont tout de même très bien posés. Un numéro dense mais jamais surchargé donc, qui se paye même le luxe d’un petit rebondissement sympa. Le scénariste semble aussi (surtout même) bien « tenir » son héroïne, humanisant un peu la glaciale espionne sans non plus la trahir.

Bref ce premier numéro est impeccable (à la limite je me demande même pourquoi je n’ai pas mis 5/5. Je devais être mal luné). C’est le thriller parfait pour ceux qui sont nostalgiques du Winter Soldier d’Ed Brubaker. La série a tout ce qu’il faut pour devenir un classique pour Black Widow. Ou au moins totalement culte. Pourvu que ça lui permette de dépasser le numéro 12 !

PS : Le numéro 2 est déjà sorti, mais je ne l’ai pas eu, d’où son absence ici.

All-New Marvel Now Review Comic Talk

4 Responses to Focus sur les sorties All-New Marvel Now de Janvier

  1. Arnaud dit :

    Mon problème avec Black Widow, c’est cette impression d’avoir déjà lu cent fois cette histoire auparavant. Le ton est juste, la caractérisation également, mais je ne retrouve pas la folie ou l’envolée qui me feraient crier au génie. Tout le monde n’est certes pas Ed Brubaker, mais quand même. Ce n’est même pas l’absence d’impact sur la continuité qui me pose problème, juste ce côté trop propre sur lui.

    • Jeffzewanderer Jeffzewanderer dit :

      C’est vrai que l’histoire de ce numéro 1 n’est pas en soit très originale (ni même le pitch, efficace mais là aussi pas inédit), mais ce n’est que le numéro 1 et j’ai vraiment aimé l’idée d’en faire un stand alone. J’avoue volontiers qu’il faudra attendre de voir des vrais story arcs pour vraiment savoir si la série est brillante ou sulement bonne, si le fond suit la forme. Mais pleins de petits éléments, des petites touches ça et là (le chat, na narration…) ont fait que je le sens vraiment très bien ce titre, au delà de la qualité du premier numéro.

      • Arnaud dit :

        Il est vrai que ces petits numéros auto-suffisants n’aident pas à m’impliquer réellement dans l’histoire, tant pis ^^

        Ceci mis à part, j’aime beaucoup All-New Invaders et Ms. Marvel, que je me prendrai sûrement en TPB, et Trial of Jean Grey est pour le moment très efficace, à défaut d’être génial. Et j’attends beaucoup de She-Hulk, Silver Surfer, la mini Winter Soldier et Magneto

        J’attends également de voir ce que donnent Thunderbolts (que j’ai découvert via ce Point One) et Loki sur la durée, là où Black Widow, Avengers (World) et Punisher m’ont totalement perdu. Concernant Nova, Uncanny X-Men, Thor et Spidey, je ne me fais pas de souci pour eux, leurs équipes créatives ne changeant pas. Voilà.

  2. Eddyvanleffe dit :

    Autant la politique point one, all new, new entry, come-on read this book please, PLEAAASE!! me perd complétement chez Marvel, autant les titres proposés dans cette nouvelle salve me sembles bien plus riches, variés et « osés » que dans la première. Black Widow, She Hulk, Punisher, Moon Knight, Miss Marvel (une fois que j’aurais jugé le « buzz » à sa juste valeure), Silver Surfer et même les Invaders (j’ai adoré les planches de previews) me tentent bien plus que tout ce qui est « blockbuster ». wait and see mais confiant, et ça c’est pas tous les jours…

Poster un commentaire