Focus sur les sorties All-New Marvel Now de Mars

All-New Marvel Now Comic Talk

Jeffzewanderer Par

Et de trois mois ! Après Janvier et Février, au tour de Mars d’arriver avec son cortège de titres estampillés All-New Marvel Now, qu’il s’agisse de numéros .NOW, de relaunches ou de nouvelles séries. C’est à trois de ces dernières que nous allons nous intéresser dans ces focus : Moon Knight #1, Magneto #1 et Captain Marvel #1. Et, galanterie oblige, c’est par la nouvelle série consacrée à Carol Danvers que nous allons commencer…

CAPTAIN MARVEL #1

Il y a quelques mois j’avais déploré l’arrêt prématuré de la série Captain Marvel de Kelly Sue DeConnick, véritable bouffée d’air frais dans le paysage comics. Quelle ne fut donc pas ma joie d’apprendre qu’elle serait relancée. Certes il ne semble s’agir que d’une mini-série en six numéros à en croire les listings du Previews, même si un encart de l’éditeur dans le courrier des lecteurs peut semer le doute, mais de toutes façons c’est mieux que rien.

Quoi qu’il en soit, ce numéro s’avère excellent et s’inscrit dans la ligne directe de la série précédente. Il est construit en deux parties, selon un procédé classique consistant à ouvrir sur une scène se déroulant dans le futur proche, puis à revenir dans le temps pour expliquer comment on en est arrivé là. On retrouve donc Carol Danvers dans l’espace, apparemment en train de mener une petite troupe de rebelles/hors-la-loi pour récupérer un paquet mystérieux. Evidemment ça se passe mal et ça donne lieu à une petite scène d’action pour dynamiser le tout. C’est rondement mené, Kelly Sue DeConnick arrive même à caser une référence à Star Wars, et ça donne envie de lire la suite pour en savoir plus.

Mais le gros du numéro, c’est ce qui s’est passé six semaines plus tôt. Et c’est là qu’on retrouve la Carol Danvers dont on était tombé amoureux dans le volume précédent. Une Carol un peu paumée, qui cherche sa place dans le monde, et qui est bien décidée à faire ce qu’il faut pour la trouver. On retrouve aussi un peu du supporting cast attachant de la série avec la jeune Kit, petite fille pétillante grande fan de Captain Marvel et sidekick autoproclamée de l’héroïne. Un peu de romance, un peu d’humour (les dialogues sont vraiment excellents), juste une pincée d’action, et on obtient bien un cocktail aussi savoureux qu’avant.

A noter que du point de vue de l’accessibilité aux nouveaux lecteurs ce numéro n’est certes pas idéal. Ça reste la suite d’une série déjà entamée, et ça se voit parfois : on n’explique par exemple pas comment Kit et sa mère connaissent Carol, ou pourquoi celle-ci vit dans la Statue de la Liberté. Mais ça reste une toute nouvelle histoire par laquelle on peut parfaitement commencer. Et on appréciera la façon dont il est fait référence aux évènements de la série précédente. En effet, si on l’a lue, on sait par exemple que le trouble de Carol vient de la fin du crossover The Enemy Within, et il est appréciable de voir que tout ça n’a pas été oublié. Mais d’un autre côté, on n’a aucune référence explicite à tout cela, et le nouveau lecteur pourra aussi simplement admettre que Carol est mal dans sa peau sans avoir besoin de chercher plus loin.

Enfin les dessins de David Lopez sont magnifiques. Les personnages sont beaux, le trait clair, précis et élégant, les mises en page dynamiques. Le tout est très lumineux, et ça colle bien à l’ambiance du récit, touchant par instants mais globalement assez léger. Bref c’est aussi impeccable que le reste !

LA NOTE : 4,5/5

Captain Marvel All-New Marvel Now Comic Talk

Captain Marvel #1

MOON KNIGHT #1

Moon Knight, on a un peu l’impression que c’est le personnage dont les auteurs raffolent, mais qui n’arrive jamais à se débarrasser de son statut de héros de seconde zone. Du coup périodiquement on lui offre une nouvelle série qui met plus ou moins de temps à se planter, on l’annule, et on recommence. C’est donc au tour de Warren Ellis et Declan Shalvey de tenter de redonner vie au justicier/mercenaire schizophrène avatar du dieu égyptien Konshu, et ils s’acquittent plutôt bien de cette mission à en croire ce premier numéro.

Il prend la forme d’un done-in-one qui plante bien le décor et permet de saisir les éléments du nouveau statu quo. Formellement on assiste à une enquête au cours de laquelle Moon Knight traque un tueur. Mais plus que le fond, c’est la forme qui est intéressante, voire remarquable. Déjà comment ne pas être surpris par ce Moon Knight qui arrive sur la scène de crime en limousine (qui se conduit toute seule) en vêtu d’un impeccable costume trois pièces d’un blanc immaculé (avec son masque comme seul élément super-héroïque) ? A voir si ce look perdurera. On appréciera aussi de voir un Moon Knight vraiment enquêter. Bon, ça ne dépasse pas le niveau d’un épisode des experts, et ça va encore pousser à dire que le héros n’est que le clone de Batman version Marvel et javel. Mais ça reste plaisant et ça apporte un plus au récit.

Mais surtout Warren Ellis réinterprète de manière très intelligente la notion de la psyché fracturée du justicier. Il insiste pour cela sur l’aspect mystique du personnage, avatar de Konshu, mais y ajoute aussi une justification scientifique. Et cette nouvelle interprétation a le mérite d’être innovante pour le personnage, tout en restant parfaitement en adéquation avec son passé (qu’elle éclaire sous un jour nouveau). A ce sujet, on appréciera que le passé récent de Moon Knigt soit pris en compte, notamment la série de Charlie Huston et David Finch qui l’avait remis au goût du jour, mais aussi celle de Brian Bendis et Alex Maleev. Mais ces références, qui raviront les « anciens », ne nuisent absolument pas à l’accessibilité pour les nouveaux lecteurs. Une bonne gestion de la continuité.

Niveau dessin Declan Shalvey livre un excellent travail. Une sorte de version plus sombre et sale de la patte graphique de Daredevil. Le trait a ce petit côté rétro, mais aussi un aspect très gritty qui colle très bien à l’ambiance sombre et torturée (pour du mainstream, n’exagérons pas non plus) du récit. Et le travail de Jordie Bellaire aux couleurs est admirable, contribuant très grandement à la patte graphique de ce titre prometteur.

LA NOTE : 4/5

Moon Knight All-New Marvel Now Comic Talk

Moon Knight #1

MAGNETO #1

Magneto c’est l’archétype du vilain qu’on qualifie volontiers de héros déchu. Celui qui n’agit pas par pure volonté de faire le mal, et dont le combat pourrait presque être honorable. Et c’est encore plus vrai depuis que le maître du magnétisme s’est acheté une conduite et a rejoint les X-Men sur Utopia puis la petite bande de rebelles de Cyclops après AvX.

C’est donc un Magneto plutôt dans le camp des gentils que Cullen Bunn et Gabriel Hernandez Walta nous proposent de suivre, puisqu’il a entrepris de protéger les mutants en traquant ceux qui les persécutent. « Plutôt » parce que quand il les trouve, il les exécute sans autre forme de procès. Magneto reste Magneto dans le fond. Dans la forme par contre, il est méconnaissable. Je ne parle pas de son nouveau look capillaire, mais plutôt de sa manière d’agir. Il est en civil la plupart du temps, se déplace en voiture pour ne pas se faire repérer (et parce que voler loin l’épuise), se planque dans des motels miteux et glisse un billet à la femme de chambre pour qu’elle ne le dénonce pas d’un coup de fil.

Il est ainsi difficile, en lisant ce numéro, de ne pas penser à la séquence du film X-Men First Class où le jeune Magneto traque des nazis. Le pitch est similaire (on change juste de salopard à trucider), et l’ambiance aussi, finalement assez éloignée de ce qu’on voit habituellement dans les séries X et leurs spin-offs. La série de Cullen Bunn est cependant plus introspective que le film, la narration à la première personne très réussie nous dévoilant les états d’âme du personnage. En parlant de ça, on notera aussi que Magneto déplore aussi bien la mort des mutants persécutés que celles d’humains innocents. Et il semble même faire des efforts pour ne pas faire de victimes autres que ses proies (quoi que, là il y a débat). Ça colle avec ce qu’on avait vu du personnage depuis qu’il avait rejoint les X-Men, mais en « ancien » lecteur je ne peux m’empêcher de penser qu’il aurait fallu insister plus sur ce revirement.

Pour en revenir à ce numéro, une fois le pitch annoncé et la mise en place effectuée, le cliffhanger lance bien l’arc à venir. Et le dessin de Gabriel Hernandez Walta est plutôt efficace. Ce n’est pas forcément très sexy de prime abord, mais l’aspect sobre, sombre et même un brin gritty, colle bien au récit. Bref Magneto s’annonce à priori comme une série solide, à laquelle il manque peut-être un petit je-ne-sais-quoi pour être brillante (peut-être se repose-t-elle trop sur son pitch, sans trop chercher plus loin pour l’instant ?).

LA NOTE : 3,5/5

Magneto All-New Marvel Now Comic Talk

Magneto #1

3 Responses to Focus sur les sorties All-New Marvel Now de Mars

  1. Eddyvanleffe dit :

    David Lopezn C’est bien le dessinateur de Fallen Angel? Il a un style bien particulier. J’aime beaucoup ses visages « pas trop beaux », cela donne une certaine humanité.
    Warren Ellis: Je veux Je veux.
    Magneto: Même si ça a l’air très bien, je doute de pouvoir me réinvestir dans cette version du personnage. Je tenterais le coup quand même, histoire de ne pas mourir idiot hein!

  2. Arnaud dit :

    Mon petit bilan à moi :

    All-New Invaders bien sympa dans ses liens passé-présent, avec des personnages que j’apprécie et même des faux airs de Brubaker. Pas intéressé par X-Factor. J’ai tenté Avengers Undercover, mais y a trop de références à Avengers Arena pour que je me sente concerné (Hazmat est le seul perso que je connaisse parmi les héros). Les Avengers de Hickman, c’est même pas la peine d’y penser, et je lirai Superior Spider-Man bien assez tôt, même si commencer SSM par Goblin Nation serait aussi intelligent que commencer ASM par Spider-Island. Black Widow a du potentiel et une vraie gueule, mais ça manque d’une trame de fond pour réellement m’attirer, malgré les tentatives pour élargir l’univers de Natasha. Captain Marvel bah, comme pour Undercover, c’est clairement pas fait pour de nouveaux lecteurs.

    Fantastic Four a pour lui l’originalité de commencer par la fin, et d’offrir un compromis entre le grand public de Millar et les concepts capilo tractés de Hickman, même si réduire les FF à une simple équipe de super-héros est difficile à avaler. Le cliffhanger du #2 est sympa quoi qu’attendu, j’attends de voir jusqu’où ils vont aller. Je n’accroche décidément pas à Loki qui incarne tout ce que je déteste dans la mythologie de Thor : personnages morts et ressuscités des dizaines de fois avec tout ce que cela implique de réincarnations différentes, voire inconnus au bataillon. Bref, tout le contraire de GOT qui continue de me passionner.

    Magneto est excellent, dans la continuité du numéro d’Uncanny qui lui était consacré. Le perso est badass quoi que toujours fragile, et parait enfin retrouver sa personnalité de leader prêt à tout pour la cause mutante. La série permet également de contrebalancer le rythme toujours aussi lent de Bendis, et donc d’augmenter le nombre de menaces envers les X-Men (après les Purifiers et leur sérum, le méchant à tête d’ampoule, les Sentinelles du SHIELD …). Moon Knight, une fois n’est pas coutume, réussit à me faire m’intéresser à un perso que je ne connais que des Secret Avengers de Brubaker, avec une histoire sympa et visiblement des origines revisitées. Puis les dialogues d’Ellis, voilà quoi. Ms Marvel, LA claque de ce relaunch : personnages, dessins, plot de base : tout déchire. J’espère juste que la suite sera tout aussi prenante.

    New Warriors, oui mais non. Les héros me sont quasiment inconnus et ne m’intéressent pas, et Nova y est trop peu exploité pour que je sois vraiment intéressé. Et le tout sonne bezucoup trop teen. Punisher je n’accroche pas, le tout paraissant beaucoup trop classique. Concernant She-Humk, je cherche encore l’intérêt, les scènes d’action ET celles de la vie au bureau étant d’un ennui sans nom, sans compter une galerie de personnages vraiment morne. Même problème avec Wolverine.

    Winter Soldier a un côté rétro très raffraichissant, et Bucky dans le rôle d’une légende est super excitant comme idée. ANXM et GOTG sont bons sans plus, Bendis étant loin de la forme de sa vie (mais ont le mérite de lancer la future série Cyclops). Enfin, j’aime beaucoup les Thunderbolgs en enfer, mais ça reste beaucoup trop pop-corn/premier degré pour que je m’y mette réellement.

  3. Arnaud dit :

    J’ai oublié quoi ? Ah oui, les faux relaunchs de séries que je n’apprécie pas pu ne lis pas (Cap, Deadpool, Uncanny Avengers, X-Men, Iron Man, Daredevil, Hulk), Savage Wolverine qui ne m’a pas attiré vu la qualité des précédents arcs), X-Force qui ne l’intéresse pas, et donc tout ce qui va sortir.

    Bref, les nouvelles séries que j’apprécie réellement sont Invaders, Magneto, Ms Marvel, Moon Knight et Winter Soldier. Et j’attends avec impatience Silver Surfer, Rocket Raccoon, Cyclops et Nightcrawler.

Poster un commentaire