Guardians Of The Galaxy, la critique

Guardians Of The Galaxy Gardiens de la galaxie Comic Talk Critique Review

Jeffzewanderer Par

CRITIQUE GARANTIE SANS AUCUN SPOILER

(même pas le nom du vilain !)

Ça y est. Après des mois de teasing intensif, de marketing déchaîné et de toutes les déclinaisons merchandising possibles de Rocket Raccoon, le jour fatidique est arrivé pour la France : Guardians Of The Galaxy sort aujourd’hui au cinéma. Réalisé par James Gunn, avec Chris Pratt (Star-Lord), Bradley Cooper (Rocket Raccoon), Zoe Saldana (Gamora), Dave Bautista (Drax) et Vin Diesel (Groot), le film Marvel Studios a réalisé un excellent démarrage au USA (historique même pour un film sorti en août). Et après l’avoir vu je peux le dire avec joie : Guardians Of The Galaxy est tout ce qu’on pouvait en attendre !

I am Groot (Je s’appelle Groot).

Pourtant c’est sûrement l’un des films pour lesquels les bandes-annonces sont les plus mensongères que j’ai jamais vues. Comprenez qu’à peu près TOUS les éléments du scénario qu’on pensait (enfin moi en tous cas) avoir deviné sont faux. Le film n’est absolument pas une version cosmique des Douze Salopards : Star-Lord et sa bande ne sont pas des taulards envoyé en mission suicide et il ne se font même pas appeler les Guardiens de la Galaxie. Même la formation de l’équipe ne se fit pas comme on le supposait.

En son cœur Guardians Of The Galaxy est un pur film d’aventure habillé de space opera, et le moteur de l’action est le mystérieux artefact dont Star-Lord s’empare dès le début du film (comme on le voyait faire dans la fameuse première bande-annonce, celle avec le « Ooga-chaka »). Pour le reste on ne va pas dévoiler l’intrigue évidemment. On peut par contre dire que si celle-ci n’est pas la plus originale du siècle (je parle bien de l’intrigue hein, de sa structure, pas de l’univers du film) elle reste bien ficelée et efficace. Et surtout raisonnablement prévisible. Comprenez qu’on ne tombe jamais de son siège bouche bée de stupeur c’est vrai, mais on n’a pas non plus l’impression qu’on a deviné tout le scénario après 5 minutes de film. On se laisse porter par un récit bien mené, et pas exagérément formaté, loin de là.

Enfin la VF est assez honnête. On pourra tiquer sur le parti pris de traduire le fameux « I am Groot » par « Je s’appelle Groot » (doublé par Vin Diesel même en français), mais finalement passé la surprise initiale ça ne nuit pas au film. Les anglophones puristes parmi les puristes regretteront le petit accent sudiste de Chris Pratt, mais pour le reste rien de spécial à dire. Les traductions semblent faire justice à une écriture tout bonnement excellente.

Guardians Of The Galaxy Gardiens de la galaxie Comic Talk Critique Review

Star-Lord, man. Legendary outlaw… Forget it…

Guardians Of The Galaxy est en effet superbement écrit. Les personnages sont objectivement assez éloignés des versions comics (sauf Rocket) mais on en retrouve quand même l’esprit (surtout Rocket, véritable co-star du film !). Le film joue la carte de l’humour à fond, et les vannes fusent littéralement pendant tout le film. Mais c’est au final parfaitement dosé, une agréable surprise vu les errements de Marvel Studios en la matière (Thor The Dark World, Iron Man 3). One-liners impeccables, références à la pop culture… tout y est et on se marre vraiment de bon cœur de bout en bout du film. L’humour est même là pour désamorcer les moments plus solennels, quand ceux-ci pourraient jurer avec le ton global du film.

Guardians Of The Galaxy Gardiens de la galaxie Comic Talk Critique Review

Et pourtant, et c’est la le plus admirable dans l’écriture du film, lors des rares moments où il faut tout de même être 100% sérieux (le film n’étant pas non plus une comédie, et il a une vraie histoire à raconter avec un vrai méchant qui n’a rien de risible), James Gunn réussit parfaitement à faire ressentir la tension dramatique. Guardians est un film très premier degré. L’humour n’est pas là pour s’amuser d’un décalage ou porter un regard critique ou narquois sur le matériau original. Les vannes sont juste là pour être drôles, le comique de situation est bien amené, et c’est sûrement ce savant dosage qui permet à l’action pure comme à l’humour de si bien fonctionner.

La qualité globale de la réalisation y est aussi pour beaucoup. La photographie est absolument superbe, et James Gunn utilise beaucoup de plans larges, qui permettent d’admirer des designs absolument superbes (décours, vaisseaux, personnages… Tout est parfait). L’action est très bien filmée, esthétique sans trop en faire, qu’il s’agisse des bagarres ou des phases en vaisseau spatial (peu mises en avant dans les bandes-annonces, mais qui valent le détour). Et la musique, qui avait marqué les esprits dès le premier trailer, occupe un place très importante dans le film, pour un résultat jouissif (et là encore admirablement dosé).

Guardians Of The Galaxy Gardiens de la galaxie Comic Talk Critique Review

LE BILAN : Guardians Of The Galaxy est un film génial, un pur plaisir à regarder de bout en bout, sur lequel il n’y a vraiment rien de négatif à dire. C’est hyper drôle, très beau et bien filmé, il y a une vraie bonne histoire, de l’action qui en met plein la vue, des personnages impeccablement écrits et joué, un univers intéressant et une bande-son qui déchire ! Qu’ajouter ? Peut-être qu’en plus le film est bourré de références à l’univers cosmique Marvel justement, allant de l’introduction de concepts essentiels à des clins d’œil géniaux, que les fans se régaleront à relever. Que les scènes post-génériques sont bien dans le ton du film. Et surtout que vous devriez dès maintenant vous ruer vers le cinéma le plus proche pour aller voir le meilleur film de comics de l’année !

Guardians Of The Galaxy Gardiens de la galaxie Comic Talk Critique Review

10 Responses to Guardians Of The Galaxy, la critique

  1. AllStarDK dit :

    Bonjour et merci pour la critique, pour ma part j’ai été sérieusement déçu par ce film, j’ai trouvé que le film manquait de folie,le traitement des personnages trop simpliste de même que le scénario (on devine vraiment trop aisément ce qui va arriver), et le Nova Corps n’est qu’une vaste blague. Reste de bon effets spéciaux et décors, des références des plus plaisantes et des répliques qui sont plutôt bien écrite dans l’ensemble (et des acteurs très bon et impliqué) et l’insertion de la BO au sein du film est une bonne idée (par contre la musique de Tyler Bates est moyenne). En fait je trouve ce film trop classique et formaté ce que ne vendait pas vraiment le film au début et j’en attendais beaucoup plus. Rest quand même un bon moment à passer au cinéma. (Par contre les deux post-génériques sont cool, mais la dernière est vraiment génial)

  2. Comic Book Avignon dit :

    Moi je voudrais la critique avec spoiler maintenant Jeff ^^
    Je n’ai pas trouvé toutes les scènes d’actions lisibles, je parle surtout des combats rapprochés, pas celles des vaisseaux, donc pour moi il y a un progrès à faire dans ce sens-là. Certaines scènes sont prévisibles, mais en aucun ça ne m’a fait sortir du film. Je me suis régalé de bout en bout, j’ai même eu un frisson sur la scène du vaisseau noir face aux vaisseaux Nova.
    La constitution de l’équipe est intelligente, ça se fait petit à petit, c’est en effet très bien écrit.
    Bon je ne vais pas réécrire ta critique, moi je lui mets 9.5/10 ( car rien n’est parfait….ah si peut-être The Avengers ^^ )
    La scène post-générique m’a fait sourire mais sans plus( n’étant pas fan du perso ) et vu tout le bien qu’on m’a avait dit, je suis resté sur ma faim, ceci dit c’est raccord avec le reste, on reste dans l’humour et ça c’est bien trouvé.
    J’attends le BR avec impatience, pour le remater chez moi tranquille ;)

    • Jeffzewanderer Jeffzewanderer dit :

      La critique « spoiler included » on se la fera en live :-)
      C’est marrant pour les scènes d’action (baston rapprochée) je les ai trouvé très lisibles, et au contraire bien chorégraphiées mais sans non plus tomber dans un trip trop esthétisant « matrix avec 10 ans de retard ». Les goûts et les couleurs I guess :-) Et moi aussi le moment avec les vaisseaux m’a vendu du rêve. Celui-là et tant d’autres.
      Mais j’avoue, je l’ai dit et écrit, j’ai perdu toute objectivité par rapport à ce film tellement je l’ai aimé. Cette critique c’est le dernier vestige de ladite objectivité :-)
      Et pour la post gen comme toi c’est vrai que vu les rumeurs j’attendais du dantesque, mais à la limite m’être fait prendre par la hype et voir ÇA plutôt que du gros teasing pour Avengers 2 m’a encore plus fait rire finalement.

      Bon je vais revoir le film une quatrième fois, c’est sûr ;-)

  3. Eddyvanleffe dit :

    J’ai bien adoré. Faut pas bouder son plaisir en voyant ce genre de film. décors superbes (bien meilleurs que dans les Star Wars episodes I-II-III je trouve) la bataille des vaisseaux nova m’ont fait sauter au plafond. Bon je regrette certains roles « timbres postes » mais les persos principaux sont bien campés et c’est le principal. Le coté cosmopolite donne un charme assez Doctor Who et par contre les scènes post génénriques m’ont laissé froid (J’ai jamais lu le comic qui correspond au personnage et son design est vraiment trop décalé, même par rapport à Rocket). Par contre j’ai trouvé Gamora un peu fade par rapport à l’origninal. Mais ce sont des pinailleries vu que l’ensemble donne un grand spectacle jouissif respectant donc la série que j’avais l’habitude de lire sous DnA.

  4. PurpleTax dit :

    J’ai adoré…. Un petit bémol, cependant : les adversaires, peu convaincants – malgré d’excellents acteurs. Malekith s’en sortait mieux dans Thor 2, c’est dire. Clairement, ils ne sont pas assez développés. Le film aurait bénéficié d’une ou deux scène montrant l’entourage de Thanos, surtout sa « famille ». Je soupçonne les producteurs d’avoir mis le holà, pour garder au maximum le personnage pour plus tard… Dommage. Le revirement de Gamora est justifié par un pauvre dialogue, insuffisant à mon goût.

    Enfin, cela dit, je brûle d’envie de le revoir. La mise en scène est cent coudées au-dessus du tout-venant Marvel, l’humour bien mieux maîtrisé, le casting redoutable. Un petit mot pour Drax : Batista est décidément plus enthousiasmant sur grand écran que dans un ring cette année ! Son personnage de brute sentencieuse et 1er degré m’a fait jubiler.

    • Jeffzewanderer Jeffzewanderer dit :

      [Je précise que je suis toujours en mode objectivité 0%]

      Le revirement de Gamora ne m’a pas choqué au sens où on comprend qu’en fait elle avait déjà décidé de trahir Thanos (et Ronan) dès le début du film, parce qu’elle réalise l’horreur qu’incarne Thanos. Et piquer l’orbe n’est pas tant ce qui la décide (un peu aussi c’est vrai, mais pas que) que l’opportunité de réaliser sa trahison car la vendre lui rapporterait assez d’argent pour s’offrir une nouvelle vie.

      Pour les vilains c’est vrai qu’ils sont peu développés. Thanos est là limite comme un caméo, comme l’empereur dans L’Empire Contre-Attaque et je pense que c’est voulu : on l’introduit juste un peu plus aux yeux du public, mais son heure pour être le Big Bad n’est pas encore venue.
      C’est vrai que Ronan est le fanatique génocidaire modèle basique sans les options. Mais plus qu’une faiblesse j’ai vu ça comme un parti pris d’écriture : on ne peut pas tout raconter en 2h de film, donc si on se focalise autant sur les héros (et je ne vois rien à enlever en ce qui les concerne) il faut sacrifier d’autres éléments. Le développement de Ronan en fait partie. De plus, vu le ton du film, une partie nécessairement plus sérieuse et solennelle sur Ronan (qui n’a rien d’un rigolo et ne peut être traité comme tel) aurait pu créer une rupture de ton justement je pense, brisant le si magnifique équilibre entre humour et action.

      Mais bon je le redis j’ai tant aimé ce film que j’ai toutes les indulgences pour lui, ce qui influence sûrement mon raisonnement :-)

  5. Comic Book Avignon dit :

    Il ne faut pas oublier que c’est un film d’exposition, on fait découvrir aux spectateurs de nouveaux personnages, un « nouvel » univers ( Marvel version espace ), et forcément comme tu le dis si bien il y a des éléments qui passent forcément à la trappe.
    Pour un film d’exposition donc, il juste parfait pour moi. On accroche de suite aux personnages, à l’humour, on vibre pour eux. Encore un casting parfait des studios Marvel.
    Chose exceptionnelle chez moi j’ai envie de le revoir de suite au cinéma ( le 1er film et dernier film à m’avoir fait ça c’est Terminator 2 ) c’est pour dire ^^
    Bon tout comme Jeff, j’ai tellement aimé ce film que je ne suis pas objectif ^^

  6. Ugus dit :

    ###spoilers###
    Le plus fort dans ce film, c’est que beaucoup de « jokes » et de gimmicks (l’importance du walkman, de l’awesome mix, et jusqu’au surnom de « Star Lord » comme on le découvre à la fin) reposent sur une vraie base émotionnelle, le premier élément dramatique du film, la toute première scène, à savoir la mort de la mère de Peter…

    A ce sujet, avez vous remarqué que le logo animé « Marvel » n’apparaît qu’après cette scène, certes mélodramatique, mais terriblement réaliste : la mère est extrêmement maigre, en bout du bout de phase terminale, si chauve et décharnée que s’en ai presque troublant pour un film si grand public. La réaction du gamin qui refuse de prendre la main de cette vision horrible est tellement humaine, tellement réaliste, et la détresse de ce même gosse qui hurle est déchirante… Bref cette scène, la seule qui se passe sur Terre, est le réel dans toute sa cruauté et sa désespérance. Peter s’enfuit, et ce n’est que lorsque la lumière du vaisseau l’illumine, lorsque le merveilleux entre en scène, que là, le logo Marvel se déroule, comme une séparation entre le réel et l’imaginaire, entre la douleur et le « fun » qui habite le reste du film. Une lecture un peu plus « meta » du script : tout le film n’est que le refuge imaginaire estampillé Marvel que ce gosse se crée dans sa tête pour fuir le réel (et je repense à un épisode de Buffy où elle se réveille dans un hôpital psychiatrique et où on cherche à la convaincre que toute la série n’est qu’un délire pour fuir loin du monde. On peut aussi penser à d’autres références comme Sucker Punch ou même Total Recall, mais Buffy étant une création de Whedon, « parrain » de Gunn auprès de Marvel, ça me semble bienvenu)…

    Un putain de bon film… Ouaip…

  7. Ugus dit :

    Oups : …que « ça en est » presque troublant…
    Désolé pour la faute, c’est l’émotion…

    • Jeffzewanderer Jeffzewanderer dit :

      Tellement d’accord avec toi sur ce que tu dis. Merci de ton com’. Et ton analyse « méta » est très intéressante, je n’y avais pas pensé, mais ça se tient carrément :-)

Poster un commentaire