Une journée à Gotham (6ème partie)

Journée à Gotham Comic Talk Wanderland

Jeffzewanderer Par

Partie précédente

01h02

La Batmobile ! J’ai vu la Batmobile ! Elle est passée en trombe juste à côté de là où j’étais garé ! Ni une ni deux j’ai sauté dans ma voiture pour la suivre. C’est un vrai avion cette caisse ! Même avec ma Lamborghini elle me laisse sur place dans les lignes droites. Heureusement ce ne sont pas les virages qui manquent, et même Batman ne peut pas tourner un coin de rue à 100 mph. Par contre là je l’ai perdu… Merde, j’ai dû partir du mauvais côté ! Et je ne sais encore plus où je suis ! Foutue ville !

Batmobile Journée à Gotham Comic Talk Wanderland

La Batmobile !

01h14

A en juger par les taudis autour de moi j’ai dû atterrir à The Hill, le bidonville de Gotham. J’ai du mal à croire que je suis toujours dans la même ville. Finalement c’est peut-être ça le secret de Gotham : quoi que vous ayez vu, il y a toujours pire. Ils devraient en faire la devise de la ville.

01h19

Oui, c’était bien The Hill. Je suis même arrivé jusqu’à Toxic Acres, au nord. Le coin aurait dû être un quartier résidentiel mais les vapeurs toxiques l’ont rendu inhabitable. Il faut un masque à gaz et se gaver de produits pour pouvoir y mettre un pied. A se demander comment Poison Ivy et Harley Quinn ont pu y avoir un repaire à une époque. En plus ça pue ! Je n’ai pas pensé à activer la re-circulation de l’air dans la voiture du coup je profite de l’odeur. Déjà que je n’étais pas dans mon assiette ça ne va pas aider.

01h26

J’ai réussi à sortir de ce bouge. Je suis à Otisburg, à côté du Knights Stadium où jouent les Knights. Pas l’équipe de baseball, celle de foot US. C’est marrant cette obsession de Gotham pour les chevaliers. C’est vrai qu’il en faudrait un paquet pour sauver la ville, ça vient peut être de là. Enfin qu’ils sauvent déjà leur saison, ce sera pas mal.

Mais je crois qu’il y a autre chose pas loin… Pff qu’est ce que je suis mal…

01h30

Amusement Mile. Le coin le plus bourgeois de Gotham, tout au nord de la ville. Il me faudrait trois vies juste pour me payer une chambre de bonne ici. Enfin au moins le stationnement est gratuit. Ils ne vont pas faire payer le parcmètre aux Ferrari quand leurs propriétaires vont au yacht club, ça ferait vulgaire. Il fallait vraiment que je m’arrête et que je respire un peu sinon j’allais vomir. Et quitte à être là autant faire quatre pas.

Le boardwalk du Newton Fairground me rappelle celui de Coney Island à New York. Encore un « emprunt ». A croire que les seules choses propres à Gotham ce sont celles dont aucune autre ville ne voudrait.

Le Newton Amusement Park est fermé pour travaux. « Réouverture prochaine » annonce fièrement un écriteau. Ce qu’ils ne disent pas c’est qu’avant l’endroit s’appelait Seagate Amusement Park, et que le Joker s’en est servi comme terrain de jeu. C’est sûr que c’est plutôt le genre de détail qu’on a envie de cacher. Et pourtant, ça fait aussi partie de la ville. Sûrement plus que les hôtels de luxe et les penthouses de Robbinsville à côté. Peut être même plus que le Batman. Cette ville, c’est celle du Joker et ici c’est son trône. Vous n’avez juste pas compris la blague. Dommage, elle est mortelle !

Newton Amusement Park Journée à Gotham Comic Talk Wanderland

Newton Amusement Park, : Jokerland…

J’ai la tête qui tourne… Faut vraiment que je dorme…

01h44

Je sais plus où je suis… Où est ma voiture ? C’est plus Amusement Mile ici. Ça doit pas être Robbinsville non plus. New Town peut être ? Je sais pas… Je sais plus…

Je suis passé devant un vieux cinéma désaffecté. Le Monarch. Il y avait encore des affiches pour Zorro. Un héros en cape noire ça a dû avoir du succès ici.

C’est quoi ça ? BlackFire Shelter For The Homeless… Je vais quand même pas aller dormir chez les clodos ! Quoi que… De toutes façons c’est fermé. Mais y avait pas eu une sale histoire ici ? Un culte bizarre ? Blackfire c’était pas ce type qui recrutait des clochards pour en faire des assassins ? Mais il est mort non ? Et si c’était le même que le shaman des Miagani ? Et qu’est ce que je m’en fous !

J’y vois plus rien. Il fait trop sombre ici. Il y a un lampadaire dans la rue. Tout seul. Comme une balise dans les ténèbres. C’est quoi ces trucs sous mes pieds ? Des perles ? Le lampadaire. La lumière. Il faut que j’y arrive… Sinon Gotham va m’avoir moi aussi…

Crime Alley Journée à Gotham Comic Talk Wanderland

Crime Alley, là où tout a commencé. Et où tout finira…

10h47

Je me suis réveillé dans un lit d’hôpital. La chambre est simple mais propre. Une vieille dame est venue me voir. Elle s’est présentée comme le docteur Leslie Thompkins et m’a expliqué que je me trouvais dans sa clinique à Crime Alley. Elle m’a trouvé dans la rue la nuit dernière, à moitié délirant, cramponné au lampadaire en face de l’entrée de son établissement. Je lui ai raconté comment j’avais atterri là, ma visite de Gotham, les multiples détours imprévus, tout quoi. Alors elle m’a expliqué que ça collait avec les analyses qu’elle avait faites. Dans mon sang elle a trouvé des traces de toxine du Joker non raffinée, du gaz du Scarecrow, des spores toxiques d’une plante exotique, un peu d’un poison élaboré par Black Mask et même quelques autres saletés qu’on ne trouve qu’à Toxic Acres. Tu parles d’un cocktail détonnant. Prise individuellement chaque dose était trop faible pour avoir un effet, mais le mélange et le fait d’avoir ingurgité tout ça dans la même soirée ont eu des résultats dévastateurs. Mais rien de grave. Elle m’a juste dit de me reposer aujourd’hui. Je pourrais même prendre mon avion ce soir.

Avant qu’elle ne reparte je lui ai demandé pourquoi elle avait choisi un coin aussi pourri pour sa clinique. Elle a juste souri et m’a répondu que c’était ici que tout avait commencé, quand un couple avec lequel elle était amie s’était fait tuer ici.

Moi je pense plutôt que c’est ici que tout finira, quand un sombre chevalier reviendra libérer cette ville et achèvera sa croisade dans la lumière de ce lampadaire où elle m’a trouvé.

Non mais écoutez moi ! C’est quoi cette mauvaise poésie ! Je ferai mieux de me reposer. Et en tous cas pour mes prochaines vacances j’irai plutôt à New York, ça doit être plus tranquille comme coin…

FIN ?

Poster un commentaire