Marvel Legacy et Generations, analyse et hypothèses (et SPOILERS)

Mavel Generations Legacy Comic Talk

Jeffzewanderer Par

/!\ ATTENTION SPOILERS (tout est dit dans le titre, lisez à vos risques (modérés) et périls (inexistants) /!\

Vous ne détestez pas ça, quand un épisode se termine par un cliffhanger et qu’au début du suivant, au lieu d’avoir la suite de l’histoire, vous avez droit à une scène se déroulant quelques temps auparavant ?  Moi si. Et pourtant c’est exactement ce qu’on va faire ici.

(En même temps, à ma décharge, depuis le temps que Legacy est sorti vous savez de quoi il retourne. Et sinon arrêtez tout de suite la lecture et allez acheter ce numéro !)

Après avoir donné un avis sans spoiler sur ce que valaient les 10 one-shots Generations et le numéro spécial Legacy, l’heure est venue d’entre dans le vif du sujet et de faire exactement ce que Marvel attend de nous : des hypothèses plus ou moins gratuites, ou plus ou moins éclairées, sur ce que l’éditeur nous réserve pour les mis à venir (sachant qu’on n’évoquera pas les teasers des séries à venir tels que veux concernant les Avengers, Captain America, Spider-Man ou Deapool par exemple, les réponses se trouvant déjà dans le magazine Previews avec les sollicitations des comics à venir dans deux mois).

The Vanishing Point

Mais avant de nous tourner résolument vers l’avenir, un dernier regard dans le rétro. On a beaucoup spéculé sur ce que serait le fameux « vanishing point » permettant aux héros actuels de rencontrer leurs homologues passés (ou futur pour Riri « Ironheart » Williams). La réponse est finalement toute simple, et donnée dans le one-shot Captain America. Le « vanishing point » est le moment à la fin de Secret Empire pendant lequel la dizaine de héros concernée disparaît grâce à Kobik, le cube cosmique devenu conscient. Un petit cadeau de la gentille Kobik donc, qui modifie la réalité. Voilà qui permettait de ne pas s’embarrasser de continuité ni de répercussions hormis celles que Marvel souhaitait mettre en scène. Un procédé narratif qui remplit son office, mais qui, hélas, ajoute au côté (littéralement) artificiel de l’expérience. Beaucoup de bruit pour rien en fin de compte.

Mavel Generations Legacy Comic Talk

Avengers 1 000 000 000 d’années avant JC

Il est beaucoup plus intéressant de se pencher sur l’affrontement entre les Avengers préhistorique (Odin, le Phoenix, un Black Panther, un Starbrand, un Ghost Rider, un Sorcier Suprême et un Iron Fist) et un Celestial apparemment fou. Il ne faut pas être grand clerc pour deviner que le prochain gros event de la maison des idées opposera les incarnations modernes de ces entités surpuissantes aux petits camarades de jeu du défunt Celestial. Il ne faut pas non plus chercher plus loin que l’ordre/conseil donné à Loki de « Summon the last host » (« convoquer la dernière armée », host étant le nom donné à un groupe de Celestials en VO) pour trouver la cause de leur future arrivée.

Là où la mise en place effectuée par Legacy est intéressante, c’est lorsqu’elle retire une pièce de l’échiquier lors de la bataille à l’époque présente entre le Ghost Rider et Starbrand. Ce dernier, créé lors du run de Jonathan Hickman sur les séries Avengers, était un mécanisme de défense de notre belle planète bleue (l’idée de l’univers fonctionnant comme une gigantesque machine est un thème cher à Hickman). On passera sur le malentendu typique des confrontations entre héros, et on retiendra plutôt le fait qu’il manque désormais un membre à la joyeuse équipe qui a sauvé le monde à l’origine. De quoi contrebalancer le retour annoncé quasiment dans la foulée de la Jean Grey adulte, alias l’hôte du Phoenix.

On se retrouve donc avec un beau groupe de poids lourds mais auquel il manque un membre. Et il est clairement dit que même au complet le combat fut serré et le résultat incertain. Alors quel espoir nous reste-t-il ?

Mavel Generations Legacy Comic Talk

You’re dead human ! Not anymore.

Deux répliques et une scène typique du style de Jason Aaron (hyper bad ass avec un petit trait d’humour) pour offrir un retour mémorable à l’un des personnages les plus mémorables de Marvel : Wolverine. Logan. James Howlett. Le vrai, l’original. Celui qu’on avait laissé mort, prisonnier d’une coque d’adamantium 154 semaines plus tôt (ça fait octobre 2014). On se doutait qu’il reviendrait un jour, mais force est de reconnaître que Marvel a su ménager le suspens, préserver la surprise, et même prendre le contre-pied des attentes de certains (des miennes en tous cas). En effet, voir le Logan original revenir alors que la version Old Man Logan semblait de plus en plus destinée à le remplacer de facto est plutôt inattendu.

Mais outre le côté fan service indubitable (et extraordinairement réussi), ce retour semble aussi lancer une histoire de grande ampleur. Car si Wolverine est de retour parmi les vivants, il n’est annoncé comme apparaissant dans aucune série. Et autant dire qu’à une époque où les annonces du Previews tiennent bien souvent du spoiler (n’est-ce pas Mr Steve Rogers ?) il y là de quoi surprendre. Les auteurs (et l’éditeur) ont donc décidé de nous faire mariner. Peut-être même jusqu’à l’inéluctable event qu’on évoquait plus tôt. Car il n’est sûrement pas anodin que Logan soit revenu dans le one-shot Legacy, et qu’il soit lié à son intrigue principale (il ne s’agit en effet pas d’une des vignettes annonçant les arcs à venir d’autres séries comme pour Captain America ou les Avengers par exemple).

Mavel Generations Legacy Comic Talk

En effet, tandis que le Ghost Rider et Starbrand se chamaillent, les Avengers version 2.0 (Sam Wilson en Cap, Riri « Ironheart » Williams et Thor version Jane Foster) sont opposés à une troupe de géants des glaces envoyés par Loki pour récupérer une mystérieuse caisse. Mission qu’un des géants accomplit finalement, pour finir par tomber sous les griffes de Logan. On pourrait croire que le plan de Loki a échoué, qu’il va tirer l’échelle et passer à sa manigance suivante en appelant l’Armée Céleste.

Sauf que la caisse contenait une gemme de l’infini (celle de l’esprit à en juger par la couleur, mais vu les fréquents changements en la matière ce point ne peut être tenu pour certain). Gemme dont Wolverine est désormais le dépositaire et qui pourrait bien faire figure d’atout précieux dans la lutte à venir contre les Celestials. Les Guardians O The Galaxy, sûrement appelés à en traquer une ou deux autres en vue de l’event font d’ailleurs un cameo à cet instant, quel hasard… Il y a évidemment fort à parier que divers rebondissements se produiront au cour de ce qui s’annonce comme un chemin scénaristique par trop évident. Mais il serait surprenant que le fait que Wolverine ait un artefact cosmique, alors qu’une menace du même style s’annonce, soit un pur leurre. Surtout avec Loki comme élément de lien.

Mavel Generations Legacy Comic Talk

Et les X-Men ?

Mais si la route vers le futur event semble toute tracée, le retour de Logan et celui annoncé de la Jean adulte en guise de Phoenix va avoir des répercussions su d’autres séries. Ladies first : l’arc scénaristique actuel de la jeune Jean (la version ado qui est coincée à notre époque depuis le run de Bendis sur les X-Men) consiste à ce qu’elle se prépare pour l’arrivée du Phoenix qui va la posséder. Sauf qu’on sait désormais que ce sera le lot de la Jean adulte. Du coup quid de la jeune ? Et globalement quel est l’intérêt du personnage, dont la caractéristique dominante jusque là a été la crainte de devenir sa version adulte et de subir le même sort ? Surtout qu’avoir une version ado et une adulte d’un personnage ne semble pas une idée géniale : l’effet doublon est par trop évident. En plus pour un éditeur qui semble obsédé par l’accessibilité aux nouveaux lecteurs (tout droit sortis des salles de ciné ?), devoir expliquer la coexistence de deux versions d’un même personnage à coup de voyage dans le temps ne semble pas être l’idée du siècle…

Or tous les jeunes X-Men (sauf Cyclops) vont voir leur double adulte revenir sur le devant de la scène. Vu le succès de sa série c’est assez relatif pour Iceman, mais bon, il a son titre solo. Beast sera à l’honneur avec Wonder Man dans Uncanny Avengers. Archangel est dans la mini de prestige Astonishing X-Men. Et Jean revient d’entre les morts donc. Coïncidence ?

Sans doute pas. Mais aucun indice n’a filtré. Une piste crédible serait de renvoyer les jeunes X-Men chez eux. Mais avec un film à venir qui présente les mêmes héros en version ado, je ne parierais pas dessus. Un destin d’équipe voyageant dans des dimensions alternatives, comme les eXiles en leur temps serait une alternative crédible. Mais c’est là pure supposition.

Mavel Generations Legacy Comic Talk

Un autre grand perdant des retours à la vie sera sûrement Old Man Logan. Utilisé pour combler le trou en forme de Wolverine laissé par l’original dans un paquet d’histoire, il s’est de plus en plus confondu avec ledit original. C’est flagrant dans les séries d’équipe où il apparaît (X-Men Gold, Weapon X) et les events. Même sa série solo a cessé d’alterner entre réminiscences de son futur passé dans les wastelands et sa vie à notre époque. Jeff Lemire avait épuisé cet arc et Ed Brisson, son successeur au scénario a laissé cet angle d’attaque de côté. Il oppose certes Old Man Logan à un Hulk, mais il s’agit d’une version perdue dans notre dimension du Maestro. Ce dernier point est peut-être la clé. Peut-être qu’Old Man Logan va lui aussi recommencer à se balader entre les dimensions pour des joutes sanglantes avec des versions barrées de personnages connus. C’était après tout le pitch de la mini série de Brian Bendis pendant Secret Wars qui a abouti à son arrivée chez nous. Et ça permettrait à Marvel de garder la série, tout en relançant une ongoing Wolverine « classique ».

Pour ce qui est des séries d’équipes soit elles s’arrêteront (j’ai du mal à imaginer un Weapon X #50, voire #25) soit Logan normal remplacera à son tour la version Old Man. Comme les deux personnages sont désormais écrits de la même façon ça se verra à peine. Les dérivés de Wolverine que sont Laura « X-23 » Kinney et Jimmy Hudson (fils de feu la version  Ultimate, qui apparaît désormais dans X-Men Blue aux côtés des X-Men originaux version ado). Leur sort sera encore plus facile à régler. Laura peut même garder le nom de code. On a bien deux Spider-Man, et deux Thor, on a eu eux Captain America, deux Hulks etc… réutiliser un nom de code ne gène pas Marvel. Quant à Jimmy, il peut partir en voyage interdimensionnel avec les autres X-Men version ado. Oui, c’est ma marotte du moment de balancer tout le monde vers d’autres dimensions, mais Marvel a lancé la mode avec les très bonne séries Amazing Spider-Man : Renew Your Vows et Spider-Gwen (et le plantage X-Men ’92). Vu le succès global de ces titres il serait étonnant de ne pas voir l’éditeur user à nouveau (voire abuser) du procédé. Il ne reste donc plus qu’à attendre pour voir si ces prophéties se réaliseront…

Mavel Generations Legacy Comic Talk

6 Responses to Marvel Legacy et Generations, analyse et hypothèses (et SPOILERS)

  1. Zelphur4 dit :

    J’avoue que le retour de Logan et de Jean Grey (adulte) me pose problème.
    Déjà la faire revenir parce que il va y a avoir un film sur elle, c’est une initiative que j’apprécie guère (faire que l’univers Marvel ressemble aux films pour gagner des lecteurs), et puis j’ai jamais trouvé le perso très développés, la seul chose qui la caractérise pour moi est son lien avec la force Phoenix et son histoire d’amour avec Cyclope (en plus Emma Frost était vachement mieux que Jean).

    • Zelphur4 dit :

      Pour Logan on va dire que j’aurais préférés qu’il reste mort et qu’on mette plus en valeur X-23 dont j’aime beaucoup ces aventures dans « All-new Wolverine » (j’ai beaucoup aimé le personnage et les nouvelles versions des Héros classiques, même si c’est pas le cas de tous le monde) pour moi le Wolverine (original) devenait moins intéressant avec le temps, et sa mini-série « Death of Wolverine » sonner comme la fin idéale pour le personnage (par contre Marvel n’a pas assez bien traité les conséquences de sa mort je trouve).

      Et je trouve assez égoïste les lecteurs avec leurs envie de résurrection, je veux dire tant qu’on y est pourquoi on ne ressuscite pas le 1er Captain Marvel (Mar-Vell) ? ^^
      J’espère que tu auras le temps de lire ce pavé et c’est bien que tu refasse des critiques de tant en tant. :)
      PS: La suite car le texte était trop long.

      • Jeffzewanderer Jeffzewanderer dit :

        Merci de ton com’ Je comprends ce que tu veux dire pour Jean, au sens où il est exact que son aura m’a aussi longtemps paru très disproportionnée par rapport à ses apparitions « effectives » dans les comics (le syndrome Boba Fett quoi), mai j’ai justement trouvé que Morrison l’avait tuée juste au moment où en acceptant sa part Phoenix, elle avait le potentiel d’être enfin à la hauteur de sa légende, et du coup, en plus d’un fanboyisme irrationnel que j’assume totalement, je suis stt content qu’elle revienne pour la voir achever ce « voyage narratif ».

        Pour Logan en revanche je suis beaucoup moins d’accord. Je pense que ce n’est pas le personnnage qui était moins intéressant, mais plutôt qu’il était souvent mal écrit (ah, la version chougnant tout le temps de Paul Cornell dans la série solo…), en partie sans doute à cause de sa surexploitation. Avec de bons auteurs, la version Old Man Logan était super à lire, mais ne nous leurrons pas, c’était le même Logan qu’on aimait avant, donc à mon sens autant récupérer l’original.

        Et je suis aussi fan que toi d’X-23, mais elle n’était pas et ne sera jamais Wolverine. C’est un personnage différent, très cool aussi, mais qui ne remplace pas l’original. Ce qui est d’ailleurs une raison d’être optimiste : elle ne devrait pas disparaître vu qu’elle peu coexister avec Logan.

        Pour les résurrections plus globalement je n’y vois pas d’égoïsme, puisque la plupart du temps les deux versions du personnage peuvent coexister (Les 2 spidey, Ms/Captain Marvel…). Le retour du « classique » ne prive de rien dans l’absolu je trouve. Après j’avoue que parfois le retour de l’original peut conduire le remplaçant au 2nd plan (je doute qu’on voit encore beaucoup Sam Wilson dans les années à venir…) mais c’est le lot de presque tous les héros mis à part les plus iconiques : j’adorais Gambit qu’on voyait à toutes les sauces dans les années 90, et maintenant il faut traquer ses quelques apparitions. Idem pour Warpath par exemple, que Brubaker m’a fait adorer en Wolverine-like dans Uncanny X-Men, avant qu’il devienne peu à peu un faire valoir dans X-Force et enfin retourne au placard (merci Weapon X de le ramener un peu today).

        Et pour Captain Marvel, je vais être un peu méchant, mais la meilleure raison de ne pas le ramener c’est que finalement il n’a jamais été aussi marquant que quand il est mort justement. Je peine à citer une seule grande histoire dont il serait le héros mise à part sa mort justement. j’ai même l’impression (peut-être injustifiée, si un fan de Marr-Vell me lit qu’il me détrompe) qu’il était vraiment un perso de seconde zone avant son glorieux trépas. J’ai donc l’impression qu’il ne vaut vraiment que comme icone dans la mort, à la Oncle Ben (et oui, je me rends compte qu’on pourrait dire pareil de Jean, qui doit son statut au fait d’avoir appartenu à la « super team » des X-Men à la fois de Claremont/Byrne et des 90s… Mais elle c’est pas pareil ! Y a le Phoenix qui la rend intéressante vivante… et oui je suis un fan boy !!!! :-) )

  2. Eddy Vanleffe dit :

    Jean Grey est plus importante morte que vivante je trouve. Son deuil fut l’un des meilleurs du monde du comics, plus poignant que celui de Thunderbird créé juste pour ça…
    sa résurrection fut pour moi un des trucs les plus bidons, mais bon on le sait. il faut faire avec. sa deuxième mort fut encore lus bidon que tout, (Magneto lui tapote la main et « poum » la puissance de l’univers incarnée claque?) mais depuis tout va mieux au point que je ne comprend pas le fétichisme nécrophile à vouloir à tout prix ramener ceux qu’on a déjà essoré à mort.
    Wolvie revient? la belle affaire, il y en a déjà trois autres…et en plus Laura contre toute attente tient bien le rôle…

  3. Eddy Vanleffe dit :

    Pour Captain Marvel…je ne suis pas d’accord sur le terme « seconde zone ». sa série écrite et dessinée par Jim Starlin est juste un pur délire seventies où on va loin dans les mises en pages sous hallucinogène. ça fait parte des poids-lourds des comics Marvel. des trucs qui sont restés…rien à voir avec les trucs jetables actuels (sauf pour deux ou trois séries su genre Silver Surfer ou Vision…)

Répondre à Marc Annuler la réponse.