Random Comic Thoughts #1

Comic Talk Random Comic Thoughts

Jeffzewanderer Par

Nouveau concept d’article pour un nouveau départ en 2020 (avec du retard à l’allumage, il y a des traditions à respecter) : une sorte de bloc note mensuel sans réelle logique ni thème, avec comme seul but de partager mes impressions rapides sur mes lectures du mois. On va essayer que ce soit drôle, pertinent et même, rêvons, intéressant. Le format est appelé à évoluer au fil de l’inspiration. Un work-in-progress permanent pour remettre un peu de vie sur le site et essayer à nouveau de partager ma passion toujours aussi vive pour les comics. Sans plus attendre, commençons donc…

 Par un petit tacle aussi gratuit que jouissif de Greg Rucka aux « platistes » en ouverture de The Old Guard : Force Multiplied. Ça n’a aucun rapport avec l’histoire, ça n’est pas vraiment une surprise quand on connaît un minimum le sieur Rucka et ses idées (via ses excellents billets dans Lazarus notamment), mais c’est amusant de le voir craquer face à la stupidité du monde et de cracher un peu son venin. Une fureur face à la bêtise qui n’est pas sans rappeler celle qu’on pouvait voir chez le regretté Terry Pratchett, que Rucka avait justement découvert assez récemment (il en parlait dans ses billets) et dont une citation ouvrait le premier numéro de ce nouveau volume de The Old Guard. Coïncidence ?

Comic Talk Random Comic Thoughts

Les antivax seront-ils les suivants ?

Comme de voir un comic estampillé Harley Quinn and the Birds Of Prey sur les étals. 6 $/€ pour un bouquin qui fait fi du traitement habituel des personnages pour imiter un film et espérer racoler quelques cinéphiles curieux, c’est une tentative éhontée de leur faire les poches. Mais quand c’est dessiné par Amanda Conner et finalement super marrant, ça m’incite à la clémence. Parce que OK, voir Harley Quinn déclarer que Renee Montoya est sa flicaille préférée alors que je crois qu’elles ne connaissent même pas (et que de toute façon le même mois Montoya est The Question dans la série Lois Lane…), ou Cassandra Cain en mode « ado vagabonde », ça fait tiquer le vieux c** en moi, mais je suis sûr que quand je relirai cette mini Harley Quinn and the Birds of Prey, je ne retiendrai que le plaisir.

Comic Talk Random Comic Thoughts

Ça se dit encore « fuzz » pour la police ?

En parlant de plaisir, ça vous est déjà arrivé de lâcher une série parce que l’auteur qui vous l’avait faite acheter partait, pour finalement se dire que le premier numéro de la nouvelle équipe est vachement sympa et avoir un petit regret ? Moi en tous cas c’est l’effet que m’a fait le premier numéro de Justice League de Robert Venditti et Doug Mahnke (le #40 en vrai). C’est très classique (encore une super menace de l’espace qui en veut à notre pauvre monde) mais en même temps c’est la Justice League quoi et c’est assez rafraîchissant après le délire un peu trop conceptuel de Scott Snyder. Bon, ça va sans doute s’essouffler, comme souvent avec Venditti, artisan efficace hélas rarement brillant (sauf sur ses 12 premiers numéros de Hawkman), mais en attendant je l’ai mon petit regret.

Et la même pour le Batman de James Tynion IV et Guillem March (#87 et 88).

A part ça, entre The Batman’s Grave #5 et Lois Lane #8, Brian Hitch et Mike Perkins ne se seraient pas fait un petit concours de qui fera la plus longue scène de combat du mois ? Spoiler : Hitch gagne, et ça devient une habitude dans The Batman’s Grave, à croire que Warren Ellis adore meubler ses numéros de longue scènes de baston chorégraphiés pendant qu’il réfléchit à la prochaine vanne de son Alfred version David Niven (vous sentez le script qui dit « Page 5 à 10 : Ils se battent. Vas-y Brian, tu gères, moi je vais boire un coup. » et après en interview « Oui c’est important de laisser la place pour que l’artiste s’exprime… »).

Comic Talk Random Comic Thoughts

Plutôt Perkins…

Comic Talk Random Comic Thoughts

… ou Hitch ?

Et pour finir avec la salve DC, si vous voulez la réponse à la question « et si Joker avait été un bon film ? », essayez donc Joker : Killer Smile de Jeff Lemire et Andrea Sorrentino. C’est le plongeon dans la folie d’un homme ordinaire, dans l’ombre superbement inquiétante et omniprésente du clown prince du crime. Visuellement inspiré comme la quasi-totalité de l’œuvre du duo, utilisant un gimmick narratif éprouvé mais efficace, cette mini en trois numéros de prestige est un beau coup de plus pour le Black Label.

Chez Marvel, l’évènement c’est le retour de Wolverine en ongoing. Vu le nombre de mini et autres one-shots on aurait presque oublié que le canadien le plus célèbre des comics n’avait pas encore eu sa « vraie » série depuis sa résurrection. C’est écrit par Ben Percy (X-Force, Wolverine : The Long Night) qui maîtrise bien le mélange de super-héros, polar et horreur, comme dans The Long Night, superbement illustré par Adam Kubert (et un peu moins superbement par Viktor Bogdanovic) et c’est surtout deux numéros en un, pour lancer deux arcs en parallèle. Un peu comme dans New Mutants. Je ne suis pas fan du procédé (j’ai l’impression de lire deux série bimestrielles au lieu d’une mensuelle, et ça oblige à tout le temps sortir d’un arc pour re-rentrer dans l’autre…) mais si ça peut donner le temps à Kubert de dessiner…

Comic Talk Random Comic Thoughts

Véner’ mais enfin de retour.

En parlant d’artiste inspiré, Russell Dauterman se lâche dans le superbe Giant-Size X-Men Jean Grey & Emma Frost. Bonus amusant : réaliser que ce comic quasi totalement muet est scénarisé par le très disert Jonathan Hickman.

Mattia de Iulis n’est pas mal non plus, sorte de David Marquez « light », il est inspiré sur la très bonne mini de Kelly Thompson, Jessica Jones : Blind Spot. Par contre la couverture avec Spidey est totalement mensongère.

Notre frenchie Paul Renaud n’est pas en reste avec Tarot, écrit par le vétéran Alan Davis. Une vraie pub pour le fait de laisser tout leur temps aux artistes. C’est d’autant plus justifié qu’on ne manque pas de monde capables de produire leurs 22 pages pour alimenter mensuellement chaque série, alors quand on a un bijou comme Renaud, on le laisse bosser ses projets tranquille.

Il en profite pour nous faire un petit clin d’œil à Satanas et Diabolo (et aux Fous du Volant), dont les droits sont détenus par la Distinguée Concurrence. Si on ajoute le petit cameo de la Justice League dans Thor #2 et la jolie référence à l’univers Marvel en fin de Doomsday Clock #12, ça commence à devenir une mode ces petits crossovers officieux.

Comic Talk Random Comic Thoughts

#Nostalgie…

Elle part bien d’ailleurs cette nouvelle série Thor de Donny Cates et Nic Klein. Le scénariste du génial God Country va peut-être enfin transformer l’essai en mainstream. J’avais adoré son Guardians of the Galaxy, mais si la série tutoyais parfois les sommets atteints par God Country (ah les séquences avec Rocket… j’en ai eu la larmichette) elle ne les égalait pas tout à fait.

Pour les Guardians, le sympathique Al Ewing commence bien. C’est toujours agréable de voir cet auteur inspiré écrire des personnages un peu importants plutôt que les hordes d’illustres inconnus qui peuplent habituellement ses récits. Sans compter que son Rocket Raccoon était excellent lorsqu’il a écrit la série. Et c’est un raton-laveur en costard !!! (« Multiple exclamation marks,’ he went on, shaking his head, ‘are a sure sign of a diseased mind. » ― Terry Pratchett, Eric, moi aussi je peux rendre homage à feu Sir Terry.)

Comic Talk Random Comic Thoughts

Ben oui, ça se lit bien, comme toujours avec Al Ewing.

Confession finale, le but de cette rubrique sera plutôt de recueillir mes « pensées » (guillemets volontaires) à la volée, les prochaines éditions seront donc sûrement (encore) moins structurées. Je pourrai donc finir sur un truc totalement aléatoire, comme le fait qu’Eduardo Risso ne s’est vraiment pas foulé niveau décors dans Moonshine #16. C’est cool de vouloir créer une ambiance en utilisant les espaces négatifs, mais sur une bonne moitié des cases ça fait surtout « je voulais gagner du temps »… On  va dire que l’autre moitié rattrape (et la série reste très sympa).

Comic Talk Random Comic Thoughts

Oui, je triche un peu, cette page est la pire et il y en a aussi des superbes.

Sinon en oldies j’ai enfin lu tout Shutter de Joe Keatinge et Leila del Duca. C’est bien, même si le pitch (l’héroïne aventurière photographe rangée des voitures qui replonge) est un peu trompeur (elle ne replonge pas vraiment, et surtout le fait qu’elle soit photographe n’est jamais exploité). L’univers est barré mais réussit aussi à être très touchant (ça m’a évoqué Saga sur ce point). La dimension méta textuel sur le fait de finir un récit plutôt que de le prolonger indéfiniment est intéressante. Mais le paradoxe c’est justement que cette série regroupée en 5 trades aurait largement pu faire l’économie du dernier volume, qui tourne franchement en rond à répéter que les choses doivent se finir. Une bonne (et très belle) série, qui aurait pu être culte mais loupe le coche de peu.

Par contre, si vous voulez du culte superbe pour les yeux, Rocketo de Frank Espinosa est un bijou d’aventure pulp. Rocketo Garrison est un mapper, un explorateur qui doit cartographier notre terre détruite, mais qui a perdu son pouvoir. Il se fait pourtant embarquer dans une ultime aventure par son acolyte sanscrupule, Spiro Turnstile. Le reste ne peut que se lire et surtout s’admirer, pas se raconter. Et cette fin mes aïeux, frissons garantis !

Comic Talk Random Comic Thoughts

Allez, on se quitte sur une petite citation : « Did the mutagen turn you from a rat into a person or… a person into a rat ? »  « Exactly. » (Billy Cranston & Splinter ; Power Rangers/TMNT #3).

Comic Talk Random Comic Thoughts

Vous avez 3 heures…

One Response to Random Comic Thoughts #1

  1. Matthieu dit :

    Sympa ce nouveau format, ça permet de brosser un max de truc rapidement et efficacement. Je vais donner sa chance à l’occasion à JL et Hawkman de Venditti, c’est vrai que le gars est un bon faiseur sans être génial, à l’image de ses Green Lantern.. et respect pour avoir osé lire du Harley Quinn pro-film ^^

Poster un commentaire