Reviews Express #35 Spécial Marvel 2017

Reviews Express Marvel Comic Talk

Jeffzewanderer Par

Entre les grandes réflexion sur ce que le dernier bouleversement d’univers va vraiment bouleverser (ou pas), et les scandales artistico-socio-politico-milkshakien, on en oublierait presque que le principal intérêt des comics, c’est encore de les lire. Du coup, pour s’en souvenir, voici une petite édition spéciale des Reviews Express, avec 10 titres qui valent le coût d’être lus chez Marvel. La règle : il doit s’agir de séries régulières ou mini en cours, et si possible récentes (autour d’un an d’existence maximum pour la série ou le run/arc en cours).

On essaiera par la suite de faire de même avec les « indés » en tous genres et enfin DC (n’y voyez pas d’ostracisme anti-DC, j’en lis juste beaucoup moins, par simple affinité « historique » et surtout choix nécessaire vu l’argent et le temps à ma disposition). Surtout n’hésitez pas à y aller de votre suggestion en commentaire, c’est fait pour ça !

Reviews Express Marvel Comic Talk

LE BIJOU : The Defenders par Brian Bendis et David Marquez (Marvel)

En théorie, voici un titre qui devrait cristalliser toutes les critiques formulées contre Marvel ces dernières années. Il a en effet clairement été lancé pour capitaliser sur la série TV du même nom, dont il reprend le roster. Bendis est, de plus, l’archétype du gros nom qu’on attache à un projet pour garantir son succès commercial sans se demander si son style va coller (hein les Guardians Of The Galaxy ?). Sauf que là, le résultat est une série absolument géniale. Elle a sa propre atmosphère, bâtie sur l’histoire commune de Luke Cage, Iron Fist, Jessica Jones et Daredevil. On sent la fascination de longue date de Bendis pour ces personnages, et il tire parfaitement partie de ses travaux antérieurs les mettant en scène tout en écrivant une vraie nouvelle série sur laquelle le néophyte pourra se jeter. Leurs relations sont en effet parfaitement mises en scène. Le premier arc ne manque pas d’action, avec un vrai méchant bien méchant. Bref une histoire simple, directe, qui ne se noie pas sous son propre poids et ne se perd pas à force de décompression. Ultime point remarquable, et pas des moindres : David Marquez est un génie. Son trait fin et élégant n’a rien à envier à celui d’une Sara Pichelli (dont le style semble l’inspirer). Mais surtout il met en scène l’action d’une manière qui va vous décoller les rétines. Iron Fist a droit à deux combats d’une intensité incroyable, à vous scotcher encore plus qu’un film. On n’avait pas vu aussi fort depuis Kaare Andrews. Fun, rapide, spectaculaire, belle, Defenders est une véritable petite perle.

Reviews Express Marvel Comic Talk

Et sinon…

Iron Fist par Ed Brisson & Mike Perkins offre exactement ce qu’on peut espérer d’un tel titre en reprenant les ficelles classiques du bon vieux film de kung fu : un tournoi, des adversaire pittoresques, vils comme honorables, des combats spectaculaires (le style réaliste de Mike Perkins ne nuit en rien au dynamisme du titre, bien au contraire), un héros en quête alors que les réponses se trouvent en lui. Bref une recette éprouvée, mais exécutée impeccablement.

Reviews Express Marvel Comic Talk

Hawkeye par Kelly Thompson & Leonardo Romero reprend l’atmosphère que Matt Fraction avait instaurée lors de la partie californienne de son run devenu classique sur la série (et même quelques éléments scénaristiques). On retrouve donc une Kate Bishop délurée, sarcastique, optimiste et déterminée sous le soleil de LA, où elle s’improvise détective privée (sans licence). Le dessin, à la ligne très claire et aux couleurs volontairement pop et plates (avec quelques petites extravagances) est aussi dans la même veine. C’est drôle, voire gentiment déjanté, branché, et ça n’oublie pas de donner un peu de profondeur à l’héroïne. Bref c’est toujours du « polar noir hipster » agréable à lire.

Reviews Express Marvel Comic Talk

Old Man Logan par Ed Brisson & Mike Deodato Jr est à une teinture de cheveux de pouvoir abandonner les deux premiers mots de son titre sans qu’on tique. Succédant au run brillant de Jeff Lemire où le vieux (ex) Wolverine cherchait sa place entre bottage de c** au présent et futur passé douloureux, le nouveau scénariste montre que le vieux griffu est désormais bien dans notre monde, et toujours aussi prompt à en découdre. Opposé au Maestro et une flopé de Hulks, Logan est toujours le dur à cuire, solitaire et dangereux qu’on aime. Violentes, sombres, bien dessinées par un Deodato égal à lui-même, ces nouvelles aventures de Logan sont toujours aussi plaisantes, et surtout préservent toujours aussi bien l’esprit du personnage, retrouvé depuis que ses cheveux ont blanchi.

Reviews Express Marvel Comic Talk

X-Men Gold par Marc Guggenheim & Ken Lashley a sans doute plus fait parler à cause de l’initiative déplorable de son premier dessinateur (pas envie de revenir là-dessus) que de ses qualités intrinsèques, et c’est bien dommage. Vibrant hommage/retour à l’esprit des comics X-Men des années 90, la série est riche en action. Les vilains, qui donnent beaucoup dans le credo anti-mutants, s’enchaînent, les relations style soap-opéra entre les hérons sont réussies (aaah, Kitty et Colossus…), Logan est bad ass. Bref, toutes les cases des bonnes vieilles histoires X-Men sont cochées. Alors ok, c’est franchement du Claremont-light, et ça n’en a jamais le génie absolu. Mais c’est une série efficace, qui avance bien, et surtout qui met parfaitement en scène les personnages qu’on aime en train de faire ce pour quoi on les aime, et c’est déjà pas mal !

Reviews Express Marvel Comic Talk

Weapon X par Geg Pak & Greg Land aurait sans doute dû s’appeler X-Force (mais Cable a l’aire de vouloir récupérer le nom) et a tout du plaisir coupable que la mouture « Wolverinienne » de l’équipe semblait destinée à être avant que Kyle, Yost, puis Remender ne nous fassent le coup d’en  faire une série profonde. Ici adieux la profondeur et bonjour la testostérone pour cette (non-)équipe construite autour d’Old Man Logan et Sabertooth (avec Lady Deathstrike et Warpath pour ajouter de la finesse) qui se retrouvent traqués par une énième itération du projet Arme X et des cyborgs tueurs. C’est bas du front, mais mon Dieu que c’est fun de voir cette bande de psychopathe découper du cyborg en échangeant les one-liners. C’est l’Expendable mutant, et bien illustré par un Greg Land qui oublie les bimbos colgate et dont le trait gagne en souplesse.

Reviews Express Marvel Comic Talk

Rocket par Al Ewing & Adam Gorham joue la continuité par rapport aux multiples séries précédentes mettant en scène le héros. Elle embrasse à son tour le côté éminemment loufoque d’un raton-laveur parlant et adepte de gros flingues qui est l’un des plus gros bad asses de la galaxie. La petite originalité qui lui donne une place à part par rapport aux autres est la technique d’écriture du toujours surprenant et inspiré Al Ewing (essayez aussi ses US Avengers !). Il réserve en effet un espace à gauche de quelques pages pour écrire en prose à la manière d’un polar noir très sérieux les pensées de son héros. Le contraste avec une action principale délirante et revendiquant une lecture au second degré est hilarant, et donne un véritable cachet à cette série où Rocket joue les braqueurs de haut vol.

Reviews Express Marvel Comic Talk

Amazing Spider-Man : Renew Your Vows par Gerry Conway et Ryan Stegman profite de se passer dans une réalité alternative pour réussir là où l’univers Marvel « officiel » a baissé les bras et met en scène un Peter Parker marié à Mary Jane, et papa d’une petite fille. Les aventures de la Spider-Family (où tout le monde a son costume) nous démontrent à chaque numéro qu’il est possible de préserver l’essence de Peter Parker tout en le mettant dans le rôle d’un adulte. Le thème récurrent est l’inquiétude du héros pour sa famille, mais on ne se lasse pas de les voir affronter les vilains successifs ensemble. Les relations entre les protagonistes sont évidemment le point fort du titre, même s’il ne faut pas sous-estimer la qualité du dessin ou le plaisir de découvrir les variations sur les personnages qu’on connaît permises par l’utilisation d’une réalité alternative.

Reviews Express Marvel Comic Talk

Jessica Jones par Brian Bendis & Michael Gaydos est une autre tentative de capitaliser sur une série Netflix, et une autre réussite. Dans cette suite tout à fait fidèle dans l’esprit du classique Alias, le duo d’auteur réussit à nous montrer une Jessica Jones qui galère encore malgré tout ce qu’elle a accompli au fil des ans. Mais au-delà de continuer la saga de Jessica, cette nouvelle mouture de la série s’intéresse un peu plus aux ramifications des grands bouleversements de l’univers Marvel à l’échelle humaine. Un nouvel angle narratif qui implique d’être un peu au courant desdits bouleversements, mais donne une nouvelle dimension à la série.

Reviews Express Marvel Comic Talk

Black Panther par Ta-Nehisi Coates & Brian Steelfreeze n’est pas la série la plus facile d’accès, à cause de son rythme très lent, mais elle ne manque pas d’intérêt. Pour peu qu’on lui donne sa chance, on se rend compte que cette lenteur est le moyen de dépeindre une fresque subtile et complexe : celle du Wakanda. Car cette série est autant la chronique de la destinée de cette nation fictive que celle des aventures de son roi. Après un (long) premier arc dédié à la situation politique du pays, c’est la religion qui a désormais la part belle, pour un second chapitre aux accents plus fantastiques. T’Challa déborde de charisme, et s’avère être un personnage fouillé, complexe tout en préservant son caractère d’homme d’exception. L’action, enfin, se fait parfois rare mais est toujours efficace. Le dessin, propre, nous offre surtout son lot de designs inspirés pour dépeindre la société Wakandienne qu’on découvre aussi par ce biais.

Reviews Express Marvel Comic Talk

Et à mentionner :

Uncanny Avengers de Jim Zub & Kim Jacinto a le mérite de toujours déborder d’action malgré le tie-in avec Secret Empire en cours, et son équipe hétéroclite et inattendue est attachante. Invincible Iron Man de Brian Bendis & Stefano Caselli manque d’action vraiment épique, et un peu de fil conducteur, mais nous fait découvrir une Riri Williams vraiment attachante. The Mighty Thor de Jason Aaron & Russell Dautermann est toujours aussi épique, inventif, drôle et intense. Spider-Gwen par Jason Latour et Robbie Thompson continue de voir évoluer son héroïne, de plus en plus mûr emais toujours en galère et attachante, déclinant avec brio la formule Spider-Man. Peter Parker The Spectacular Spider-Man par Chip Zdarsky & Adam Kubert a été vendu comme un retour aux sources pour un Peter Parker moins PDG et à nouveau terre-à-terre, et c’est exactement ce qu’il nous offre, avec beaucoup d’humour. The Unstoppable Wasp par Jeremy Whitley et Elsa Charretier pétille de toute part, à l’image de son héroïne et son crew, et si ça déborde un peu de bons sentiments, c’est surtout très fun. US Avengers par Al Ewing et Paco Medina est enfin délicieusement barré et épique, avec un Sunspot génialement charismatique, et des inventions à chaque numéro.

Reviews Express Marvel Comic Talk

2 Responses to Reviews Express #35 Spécial Marvel 2017

  1. Eddy Vanleffe dit :

    Ah je t’envie Jeff…
    nous ne nous connaissons pas mais nous avons déjà échangé depuis comicsblog…
    mais voilà, je t’envie cette façon de trouver encore une passion renouvelée pour cet univers…
    ça doit faire bien six mois à présent que je ne trouve plus AUCUNE série que je veuille suivre. je lis encore les news mais j’ai abandonnée les étals, chaque fois que j’ouvre un fascicule, je le repose. j’essaie d’analyser ce phénomène, mais je n’ai pas raison veritable, sinon que je ne reconnais plus du tout Marvel et que si je comprends parfaitement les nécessités du marché, ça ne me parle plus du tout…
    Félicitations pour ce site en tout cas, modèle de positivisme bienvenu sur la toile.

    • Jeffzewanderer Jeffzewanderer dit :

      Merci pour ton message, qui me fait chaud au coeur. Partager cette passion qui m’anime encore aujourd’hui est justement ce qui m’a motivé pour écrire ce papier. Car j’ai l’impression que ton sentiment, ta déception face notamment à Marvel, est largement partagée (ce que je comprends d’une certaine façon, j’avoue…). Mais j’y crois encore, et partager celà est la raison d’être de ce site.

      J’ai commencé à lire des comics avec la saga du clone de Spider-Man, et mon premier event a été Onslaught. Heroes Reborn m’a fait découvrir les héros Marvel « classiques ». Quand j’ai raconté ça à un ami qui se reconnaîtra, il m’avait répondu que si après ça je lisais encore des comics aujourd’hui, je mourrai avec eux. Je pense qu’il a vu juste.

      Quoi qu’il en soit j’espère que tu trouveras bientôt toi aussi de quoi raviver la flamme de ta passion, et surtout que nous continuerons encore longtemps à échanger :-)