The Wanderer’s Treasures #20, Mouse Guard : Legends Of The Guard

Mouse Guard Wanderer's Treasures Comic Talk

Jeffzewanderer Par

Bienvenue dans la nouvelle édition de The Wanderer’s Treasures. Au programme de cette semaine de noël des souris, une taverne, des contes, de l’aventure et même Edgar Allan Poe. Tout cela dans Mouse Guard : Legends Of The Guard par David Petersen (le créateur de la série Mouse Guard) et une pléthore d’autres auteurs dont Terry Moore (Strangers In Paradise), Guy Davis (B.P.R.D.), Gene HaCraig Rousseau et bien d’autres. Cette mini-série en quatre numéros a été publiée par Archaia en 2010.

Mouse Guard c’est l’un des trois arguments massues pour démontrer que les histoires d’animaux parlants ne sont pas réservées aux tout-petits (les deux autres étant Usagi Yojimbo et Mice Templar). Avec les deux premiers volumes de sa série, Fall 1152 et Winter 1152, David Petersen a su créer un univers à la fois riche et féérique qui n’a rien à envier aux meilleures histoires d’heroic fantasy. Ses héros sont attachants, anthropomorphisés mais sans devenir humains. Leurs aventures sont épiques et la poésie omniprésente tout au long de ces récits.

Mais c’est du troisième volume de Mouse Guard que nous allons parler ici. Un volume un peu spécial puisque pour la première fois il n’est pas entièrement réalisé par le sieur Petersen. Il s’agit en effet d’un recueil d’histoires courtes, réalisées on l’a dit plus haut par divers auteurs. Mais cette mini demeure plus qu’une simple anthologie, car David Petersen a l’excellente idée d’inscrire tous ces récits dans un autre récit. Tout commence à la taverne de June Alleyou la propriétaire, une souris nommée June, se plaint des dettes accumulées par ses clients. Elle décide alors d’organiser un petit concours. Tous les participants devront raconter une histoire qui ne soit ni totalement vraie ni totalement fausse, et que June ne connaisse pas. Elle choisira sa préférée et le vainqueur verra ses dettes effacées.

Et juste avec cette idée toute simple David Petersen donne une atmosphère particulièrement plaisante à la série. On ne se contente pas de lire les histoires les unes après les autres, on est dans la taverne avec les autres souris, à écouter, commenter, et parier sur le vainqueur. D’autant plus que l’auteur soigne vraiment ces séquences intermédiaires. Il y a bien sûr son trait si particulier, proche des gravures du XIXème siècle, qui fait comme toujours merveille. Mais il y a surtout cette volonté de rendre chaque client unique, de créer une galerie des personnages tous attachants, même si on ne les voit que brièvement. Un véritable régal.

Mouse Guard Wanderer's Treasures Comic Talk

Cependant il ne faut pas oublier que le gros de la série ce sont les histoires racontées par nos souris. Et là non plus on n’est pas déçu. Il y en a treize, et si elles donnent dans bien des registres, toutes gardent ce côté mi-conte mi-roman d’aventure qui caractérise Mouse Guard. Certaines nous en apprennent plus sur le passé de la garde par le biais de légendes comme The Battle Of The Hawk’s Mouse And The Fox’s Mouse. On y assiste au combat entre deux souris, l’une étant le champion d’un faucon, l’autre d’un renard. Les deux prédateurs convoitent le même champ et chacun espère se débarrasser de son rival. Mais le combat entre les champions ne va pas tourner comme ils l’espéraient. L’écriture de Jeremy Bastianest pour l’occasion très élégante, comme s’il écrivait une « véritable » légende. Et ses dessins, à l’instar de ceux de Petersen, évoquent irrésistiblement des gravures. Impression encore accentuée par ses choix en termes de composition. Un vrai petit bijou pour les yeux.

Dans un registre similaire Crown Of Silver, Crown Of Gold  narre aussi un grand moment de l’Histoire du peuple souris, avec la fin de la guerre entre le royaume de la couronne d’argent et celui de la couronne d’or. Là encore on a droit à un récit entre conte et aventure, et à une héroïne des plus intéressantes en la personne de Moira. Trahison et surprises sont au menu de ces quelques pages superbement illustrées par Mark Smylie.

D’autres histoires font l’apologie de la garde actuelle, comme Bowen’s Tale de Karl Kerschl. Entièrement muette et superbement illustrée (de quoi convaincre les plus réticents au digital painting), elle montre les dangers de toutes sortes auxquels nos héros font face dans l’exercice de leur devoir. De même Potential, par Alex Kain et Sean Rubin, résume bien la mission de la garde (avec des dessins semblant faits au fusain).

Mouse Guard Wanderer's Treasures Comic Talk

Legends Of The Guard renferme aussi quelques exercices de style très inspirés comme The Ballad Of Nettledown par Nate Pride. Chantée par un barde, cette ballade racontant comment la ville deNettledown a failli être inondée (avec quelques embellissements) est entièrement écrite en rimes. Il ne manque que la musique. Il y a aussi The Raven, une adaptation parfaite du sublime poème d’Edgar Allan Poe (oui je l’aime bien lui). On ne reviendra pas sur le texte, évidemment magnifique, mais on soulignera par contre les dessins de Jason Shawn Alexander qui lui font honneur. Fins et sombres, ils rappellent le travail de Jae Lee (Inhumans, The Sentry). Et le travail visuel pour transformer ce poème en récit sans toucher au texte est tout simplement magistral.

Certains autres récits ont tout de fables, avec une morale à la clé. Tel est le cas par exemple d’Oleg The Wise, l’histoire d’un roi qui se sépare de sa monture (une hermine, ben oui on parle de souris ne l’oubliez pas) suite à une prophétie annonçant qu’elle causera sa mort. Une belle histoire sur la destinée par Alex Sheikman, sublimée par les couleurs de Scott Keating, extrêmement vivantes. A Bargain In The Dark par Ted Naifeh, sur la confiance accordée à une chauve-souris par une souris, est tout aussi touchante et bien écrite.

D’autres histoires jouent la carte de l’humour comme The Critic par Guy Davis. Une souris ambitieuse trompée par un tableau y subit quelques mésaventures. C’est loin d’être la plus belle du lot, mais elle est en revanche très efficace avec sa chute cartoonesque. Dans le genre cartoonesque le graphisme d’A Mouse Named Fox se pose là. On dirait un dessin animé pour enfant. Mais c’est charmant. Et c’est aussi une histoire légère et amusante par Katie Cook, qui montre qu’une souris aussi peut se montrer rusée. Même si vu ses parents celle là avait un avantage…

Mouse Guard Wanderer's Treasures Comic Talk

Toujours dans le registre de l’humour The Lion And The Mouse ou The Shrike And The Toad fonctionnent très bien. La première, par Craig Rousseau, est inspirée de la fable de la souris qui retire une épine de la patte d’un lion. La seconde, par Terry Moore, raconte comment deux souris ont échappé à une attaque d’oiseaux grâce à un crapaud et beaucoup d’astuce (même si le crapaud désapprouverait, mais les crapauds sont comme ça…). Enfin Worley And The Mink par Lowell Francis et Gene Ha, avec son héros banquier astucieux et opiniâtre, est aussi fort sympathique. Et particulièrement bien dessinée, avec un graphisme très fin et détaillé. Sans parler des character designs inspirés.

Cerise sur le gâteau, les couvertures de David Petersen sont toutes sublimes et sont autant de tableaux avec une petite légende qui fait presque figure d’histoire bonus.

Mouse Guard : Legends Of The Guard est donc une réussite totale pour David Petersen et ses collaborateurs. Toutes les histoires vous transporteront en étant tour à tour drôles, émouvantes ou épiques. Malgré une multitude d’auteurs on retrouve toujours ce qui fait tout le charme de Mouse Guard, cette poésie omniprésente. Et les séquences entre chaque histoire parachèvent le tout en transformant ce qui n’aurait pu être qu’un excellent recueil en véritable histoire d’histoires. Cette mini est disponible en Hardcover en VO et devrait être un jour traduite en France, à l’instar des deux premiers tomes de Mouse Guard, disponibles sous le titre Les Légendes de La Garde. Alors n’hésitez pas, prenez une bonne chope de bière (ou un chocolat chaud, comme vous préférez), installez vous au coin du feu, peut-être avec quelques amis, et partagez ces légendes de la garde. N’oubliez juste pas de payer June…

Mouse Guard Wanderer's Treasures Comic Talk

Poster un commentaire