The Wanderer’s Treasures #29, Smoke And Guns

Smoke And Guns Wanderer's Treasures Comic Talk

Jeffzewanderer Par

Bienvenue dans la nouvelle édition de The Wanderer’s Treasures. Au programme cette semaine des filles, des flingues, des clopes et même Chun-Li. Tout ça dans Smoke And Guns par Kirsten Baldock (dont c’est la seule œuvre) et Fábio Moon (Daytripper, Casanova), graphic novel publiée en 2005 chez Ait Planetlar.

Smoke And Guns n’est sûrement pas l’œuvre la plus profonde que vous lirez. Et si vous vous imaginez y trouver finesse et délicatesse parce que l’auteur est une femme, oubliez ce cliché. Cette graphic novel est un pur divertissement, limite bas du front mais extraordinairement jouissif et bénéficiant d’un univers aux petits oignons.

L’histoire est celle de Scarlett, une ambitieuse « cigarette girl » (ces vendeuses de cigarettes qu’on ne croise plus aujourd’hui que dans les casinos américains). Comme sa créatrice le fut, d’ailleurs. Jusque là rien d’exceptionnel à part le côté vintage de la profession. Mais ce qui l’est beaucoup plus c’est que dans l’univers de Smoke And Guns c’est aussi une profession à risque.

En effet la ville indéterminée où se déroule l’action est divisée en districts, chacun contrôlé par un gang de cigarette girls au nom folklorique tel que les Grand Avenue Puffs, les Broadway Belles ou encore les Chinatown Dolls. Et le terme de gang n’est pas exagéré, car les demoiselles défendent chacune leur territoire, où elles sont les seules habilitées à vendre leur cigarettes, bec et ongles. Et glock. Et pistolet mitrailleur, etc, etc…

Smoke And Guns Wanderer's Treasures Comic Talk

Notre chère Scarlett donc appartient au Grand Avenue Puffs, mais elle ne se satisfait pas de rester sagement dans son district et n’hésite pas à s’aventurer chez ses voisines, les Belles. Cela au grand dam de sa bossBig Peach, car les virée de la miss en territoire hostile ne se font jamais sans casse. Heureusement Scarlett peut toujours compter sur son amie Annie, toujours prête à dégainer pour lui venir en aide.

Et cette aide ne sera pas de trop quand notre (anti) héroïne va se retrouver coincée dans un district à l’autre bout de la ville sans moyen de transport. S’ensuivra donc un périple riche en action, fusillades et vente de cigarette avec comme point d’orgue une confrontation dantesque contre les Belles.

Vous l’aurez compris, le scénario de Smoke And Guns ne fait pas dans la dentelle. L’intrigue est cependant plaisante et bien rythmée. On ne s’ennuie pas une seconde alors que les scènes d’action s’enchaînent et que les chargeurs se vident. Les dialogues sont percutants à souhait et les bad girls qui peuplent le récit sont toutes charismatiques en diable. A commencer par Scarlett, provocatrice, déterminée, pleine de ressources et même drôle. Annie n’est pas mal non plus dans son rôle de sidekick, de même que Big Peach en boss-mère poule.

Smoke And Guns Wanderer's Treasures Comic Talk

Mais surtout l’univers, évoquant irrésistiblement Sin City pour son côté polar noir sous amphétamine, est on ne peut plus accrocheur. On se plait à découvrir les différents gangs, leurs gimmicks. Il y a un petit côté provocant totalement assumé des plus jouissifs. Et les divers œufs de pâque disséminés çà et là sont la cerise sur le gâteau, qu’il s’agisse d’un Wolverine un peu nigaud ou d’une Chun-Li qui subit un sort digne d‘un scène culte d’Indiana Jones.

Ce dernier point nous amène aux dessins de Fábio Moon, dont ce fut la première œuvre sans son jumeau au nom différent, Gabriel Bá. Le brésilien livre une prestation des plus efficaces. Son style à mi chemin entrecartoony et réaliste, sied bien à ce récit hyper dynamique. Les nombreuses fusillades sont chorégraphiées avec brio. Et les designs des diverses cigarettes girls, sexy en diable, sont tous plus inspirés les uns que les autres, même s’il y a un indéniable côté fan service. Mais bon, ne boudons pas notre plaisir. Et surtout l’utilisation des noirs très compacts à l’encrage, contrastant avec les blancs, renforce encore le rapprochement avec Sin City.

Smoke And Guns est donc un récit 100% action totalement décomplexé, sexy, violent, mené sur un rythme endiablé. Les dessins de Fábio Moon, dynamiques et stylés, collent parfaitement à l’ambiance et à l’univers. Alors si vous cherchez le prochain Watchmen, ce n’est pas ici que vous le trouverez. Mais si vous êtes en quête d’un récit distrayant et punchy, vous ne pourrez qu’être satisfait(e). Alors n’hésitez pas, choisissez votre poison avec ou sans filtre, et suivez Scarlett dans son périple entre les districts…

Smoke And Guns Wanderer's Treasures Comic Talk

Poster un commentaire